Vous êtes dans la ZONE DOSSIER. Pour retourner dans la boutique cliquez que le logo

Spiruline, guide des propriétés, utilisations et bienfaits



Propriétés et utilisations principales de la spiruline

La spiruline est une micro-algue de couleur bleu-vert offrant une composition nutritionnelle exceptionnelle en fer, vitamine B12, vitamine E, bêta-carotène, phosphore, cuivre, zinc, calcium, etc... Cette composition alliée à sa très forte teneur en protéines en fait un complément alimentaire de choix pour les sportifs : c’est un excellent tonifiant qui protège de la fatigue physique & intellectuelle et favorise la récupération. Elle renforce l’organisme de par son activité immunostimulante et joue également un rôle anti-inflammatoire et antiviral. Son fort pouvoir antioxydant lui permet également de protéger nos cellules contre le vieillissement prématuré. Hypocholestérolémiante, elle réduirait les lipides sanguins, participant ainsi à une bonne santé cardiovasculaire. Elle aurait également des vertus neuroprotectrices.

Utilisations et bienfaits de la spiruline en phytothérapie (gélule, poudres, etc…)

Principales utilisations de la spiruline:


  • Renforcement immunitaire : Soigner les problèmes de renforcement immunitaire avec de la spiruline
  • Renforcement et récupération physique : Soigner les problèmes de renforcement et récupération physique avec de la spiruline
  • Maladies infectieuses : Soigner les problèmes de maladies infectieuses avec de la spiruline
  • Hypercholestérolémie : Soigner les problèmes de hypercholestérolémie  avec de la spiruline
  • Asthénie, fatigue physique et intellectuelle : Soigner les problèmes de asthénie, fatigue physique et intellectuelle avec de la spiruline
  • Prévention du vieillissement : Soigner les problèmes de prévention du vieillissement avec de la spiruline

Utilisations secondaires de la spiruline:


  • Régulation de la glycémie : Traiter naturellement les problèmes de régulation de la glycémie avec de la spiruline
  • Anémie ferriprive (+ autres carences) : Traiter naturellement les problèmes de anémie ferriprive (+ autres carences) avec de la spiruline
  • Arthrite : Traiter naturellement les problèmes de arthrite avec de la spiruline

Différentes formes d'utilisation de la spiruline:


La spiruline peut se consommer sous différentes formes:

  • Bien que la gélule reste la forme la plus pratique, la spiruline est disponible sous d’autres formes.
  • Poudre : mélangée à de l’eau, 2x/jour.
  • Pas d’usage externe

Propriétés et bien bienfaits de la spiruline

Carte d'identité de la spiruline

  • Nom botanique :
    Spirulina platensis
  • Synonymes :
    algue bleu-vert
  • Famille :
    pseudanabaenacées
  • Partie utilisée :
    algue entière
  • Epoque de récolte :
    toute l’année
  • Origine géographique :
    Inde
Les propriétés

Les propriétés de la spiruline en détail:

  • La spiruline comme antioxydant (prévention du vieillissement):

    Une activité antioxydante permet de combattre le stress oxydatif. Celui-ci correspond à des agressions des composants de la cellule (ADN, protéines, lipides) par les radicaux libres aussi appelés espèces réactives de l’oxygène (ROS= reactive oxygen species). Les dommages causés par ces ROS contribuent de façon majeure au vieillissement prématuré et au développement de maladies dégénératives. La spiruline contient de la phycocyanine, une association de protéines qui possède une forte activité antioxydante par la charge négative des acides aminés qui la composent. C’est aussi cette phycocyanine qui donne la couleur bleu-vert bien connue de la spiruline. Les acides aminés qu’elle contient ont la capacité de lutter contre le stress oxydatif en « capturant » les ions métalliques oxydants. La phycocyanine protège les tissus conjonctifs et les phospholipides des membranes cellulaires, tout en préservant les antioxydants naturellement produits par notre organisme (certaines enzymes par exemple : catalase, glutathion peroxydase, superoxyde dismutase). L’efficacité et la production de ces enzymes diminue avec l’âge, il est donc particulièrement important, pour les personnes matures de consommer des antioxydants. La recherche indique que l’activité antioxydante de la phycocyanine est 70 fois plus importante que celle de la SOD (superoxyde dismutase), 16 fois plus élevée que celle de la vitamine E et 20 fois plus efficace que celle de la vitamine C. Ces résultats encouragent à penser que la spiruline pourrait avoir un effet bénéfique dans la prévention du vieillissement et des différentes maladies dégénératives liées à l’âge.
  • La spiruline comme tonifiant physique (idéale pour améliorer les performances sportives):

    L’une des particularités de la spiruline est son incroyable composition riche en vitamines, minéraux et oligo-éléments. Cela lui permettrait de remédier à un grand nombre de problèmes de santé et de carences. Elle possèderait ainsi un effet bénéfique sur les personnes souffrant de fatigue physique et/ou intellectuelle. C’est l’un des aliments dans lequel on retrouve le plus de protéines (60 à 70 % alors que l’œuf n’en contient que 12 % et la viande ou le poisson, 20 %). Elle contient de grandes quantités de fer (ce qui la rend utile dans l’anémie ferriprive (=due à un manque de fer)), c’est également une source importante de magnésium et de vitamines B1 et B2. Cette composition exceptionnelle en fait une algue qui peut être d’une grande aide pour les personnes fatiguées, carencées, voire même dénutries. De même, elle est idéale pour améliorer les performances sportives (musculation, endurance, récupération, oxygénation des muscles) et joue un rôle de dopant naturel.
  • La spiruline comme anti-inflammatoire :

    Une inflammation correspond à une réaction défensive de notre système immunitaire face à une agression externe ou interne. Quelle que soit son origine, elle est souvent incommodante (rougeur, chaleur, douleur en sont les différents symptômes en fonction du site concerné). Outre son action stimulante du système immunitaire, la phycocyanine présente aussi une activité anti-inflammatoire, permettant notamment de soulager les douleurs articulaires. Cet effet a été comparé à celui de l’indométacine, un médicament anti-inflammatoire allopathique. Il se pourrait que les propriétés antioxydantes et antiradicalaires de la phycocyanine face aux radicaux libres contribuent également à son effet anti-inflammatoire.
  • La spiruline comme hypocholestérolémiant :

    Les maladies cardiovasculaires sont à la première cause de mortalité dans les pays développés. Subissant les influences de notre alimentation, notre santé cardiovasculaire reflète en partie le taux de lipides sanguins. L’hypercholestérolémie est un trouble métabolique asymptomatique (n’ayant pas de symptômes externes) mais surtout un facteur de risque important de pathologies cardiovasculaires. L’hypercholestérolémie se caractérise par un taux de cholestérol sanguin trop élevé et peut être notamment la cause d’athérosclérose, se caractérisant par des dépôts de graisse sur la paroi des artères (ou plaques d’athérome). La spiruline aurait des effets bénéfiques dans la prévention des dyslipidémies (concentration anormalement faible ou élevée de lipides dans le sang). Elle exercerait une action hypolipidémiante directe sur les triglycérides et le cholestérol LDL (aussi connu sous le nom de mauvais cholestérol), et indirecte sur le taux de cholestérol total. Qui plus est, elle pourrait réduire la pression artérielle (systolique et diastolique) et aurait un effet préventif contre les thromboses.
  • La spiruline comme immunostimulant et antiviral :

    Le système immunitaire est le meilleur allié pour se défendre contre les maladies infectieuses. Il nous permet de chasser les virus, de combattre les bactéries, d’attaquer les champignons et de lutter contre les parasites. L’immunité est donc ce qui permet aux êtres vivants de survivre en se défendant contre les substances étrangères et les agents infectieux. L’effet stimulant de la spiruline sur le système immunitaire a été mis en évidence par plusieurs équipes de chercheurs. Au vu de la composition de cette algue, les résultats étaient à prévoir. En effet, elle contient des molécules antioxydantes, des vitamines du groupe B, de la vitamine E, du sélénium, du zinc, des oligo-éléments ainsi que de l’acide γ-linolénique. Ces composants ont déjà montré, de manière individuelle, leur effet immunostimulant. Qui plus est, ce n’est pas le seul élément qui justifie ce puissant effet tonifiant de la spiruline sur le système immunitaire. Celui-ci serait également dû à la présence de molécules complexes, polypeptidiques (phycocyanine) et polysaccharidiques (calcium-spirulan). Le calcium-spirulan aurait des propriétés antivirales, inhibant sélectivement la pénétration de certains virus dans les cellules hôtes. La spiruline aurait ainsi un effet positif sur les organes participant à l’élaboration du système immunitaire et elle stimulerait le fonctionnement des cellules immunitaires. La consommation d’un extrait de spiruline pourrait donc être bénéfique pour les personnes souffrant de faiblesse du système immunitaire, qu’elle soit passagère ou permanente.
Les synergies

Les synergies les plus intéressantes à base de spiruline

Afin d’optimiser les effets de la spiruline, il est possible, voire même conseillé de l’associer à d’autres plantes, huiles essentielles ou actifs naturels. Vous trouverez ici quelques conseils selon le problème concerné :
  • Système immunitaire :

    Les synergies à base de plantes
    Plantes : Plantes : Echinacée (prévention et traitement des infections respiratoires), ginseng (stimule le système immunitaire, tonifiant, adaptogène), ail (prévention et traitement des infections)
    Les synergies avec les huiles essentielles
    Huiles essentielles : Huiles essentielles : Ravintsara (immunostimulante, antibactérienne et antivirale), Citron (tonique, antiseptique antibactérienne et antivirale), Palmarosa (antibactérienne, antivirale et immunostimulante), tea tree (antiinfectieuse générale)
    Les synergies avec d'autres actifs
    Autres actifs : Autres actifs : Propolis (renforce le système immunitaire, traitement de certaines infections), gelée royale (renforce le système immunitaire)
  • Hypercholestérolémie :

    Les synergies avec d'autres plantes
    Plantes : Plantes : ail (réduit le taux de lipides sanguins), ginkgo (prévention de l’athérosclérose), nopal (réduit le taux de glucose et de lipides sanguins)
    Les synergies en ajoutant des huiles essentielles
    Huiles essentielles : Huiles essentielles : carotte (régulation du cholestérol)
    Les autres synergies
    Autres actifs : Pas de recommandation particulière.
  • Asthénie :

    Les synergies supplémentaires avec des plantes
    Plantes : Plantes : thé vert (contre la fatigue physique et intellectuelle), maca (tonifie l’organisme), guarana (combat la fatigue et la somnolence)
    Les synergies aux huiles
    Huiles essentielles : Huiles essentielles : menthe poivrée (contre la fatigue persistante), ravintsara (stimulant général), épinette noire (tonifie le système nerveux)
    Les remèdes avec d'autres actifs
    Autres actifs : Autres actifs : magnésium (améliore les performances physiques), extrait de pépins de pamplemousse (contre la fatigue chronique, riche en vitamine C), gelée royale (réduit la fatigue physique et intellectuelle)

Précautions d’emploi de la spiruline en phytothérapie (gélule, poudres, etc…)

Précautions d’emploi et contre-indications de la spiruline:


Ces informations ne sont pas exhaustives !! Toujours consulter également les indications sur la packaging du produit ainsi que les recommandations du fabricant. En cas de doute consultez l'avis d'un professionnel de la santé.


La spiruline en elle-même ne semble pas présenter de risques, bien que la qualité de la fabrication de certains compléments alimentaires puisse être remise en cause.

Il faut noter que la consommation de spiruline en quantités élevées en début de cure peut provoquer des effets secondaires légers liés à la détoxification de l’organisme. Il peut s’agir de maux de tête, d’une légère fièvre, de constipation ou, au contraire, de diarrhée. Une consommation quotidienne trop élevée de spiruline peut aussi causer un affaiblissement passager du foie ainsi que des problèmes rénaux. Si jamais ces problèmes se manifestent, une réduction de la dose journalière devrait y remédier. En cas de doute, demandez l’avis de votre médecin ou votre pharmacien.

  • La spiruline est contre-indiquée pour les personnes présentant une allergie aux algues.
  • Si vous êtes sujet à la goutte, aux calculs urinaires ou si votre taux sanguin d’acide urique est élevé, faites preuve de prudence.
  • Cette algue est également déconseillée pour les personnes qui souffrent de phénylcétonurie, une maladie génétique rare.
  • Déconseillé en cas de prise concomitante d’anticoagulants
  • Tenir hors de portée des jeunes enfants. Utilisation réservée à l’adulte.
  • Déconseillé aux enfants, femmes enceintes ou allaitantes.
  • Ce produit ne peut se substituer à un régime alimentaire varié et à un mode de vie sain. Ne pas dépasser la dose journalière conseillée.

Interactions à considérer avec la spiruline:


La spiruline, en agissant sur les enzymes hépatiques appelées cytochromes P450 qui métabolisent les médicaments, pourrait augmenter le risque d’effets indésirables des molécules métabolisées par ces mêmes enzymes.
Il n’existe pas d’interactions connues de la spiruline avec des compléments ou des plantes médicinales. Elle peut être utilisée en alternance avec la chlorella dans le but de détoxifier l’organisme.

Synthèse de recherches et d’études sur la spiruline

Les recherches scientifiques sur les compléments alimentaires pour la santé

Il existe un très grand nombre de recherches scientifiques sur le potentiel thérapeutique de la spiruline et il serait difficile de toutes les aborder. Voici notre sélection :

Spiruline et VIH


Le VIH (virus de l’immunodéficience humaine) est un rétrovirus responsable du SIDA (syndrome d’immunodéficience acquise) qui correspond à un affaiblissement du système immunitaire qui devient alors vulnérable à de nombreuses infections. La contamination par le VIH est de nos jours considérée comme une pandémie (= épidémie mondiale). Elle a causé la mort d’environ 25 millions d’individus entre 1981 et 2006.

ATTENTION : La spiruline ne remplacera jamais une trithérapie et tout traitement antirétroviral doit être encadré pas un médecin !

Tous les médicaments et trithérapies mises sur le marché permettent d’enrailler la progression de la maladie et permettent aux patients de vivre, avec le virus, de manière asymptomatique. Nombre de ces trithérapies empêchent également la transmission du virus entre partenaires. Elles constituent donc une avancée majeure MAIS UNE TRITHERAPIE DOIT ETRE PRISE TOUTE LA VIE DURANT ET NE DOIT JAMAIS ETRE ARRETEE. Un oubli ou un arrêt de prise, même mineur (quelques jours) peut entrainer des conséquences dramatiques sur la reprise du virus et la baisse du système immunitaire. Les antirétroviraux sont donc très efficaces mais n’éradiquent pas complètement le virus, un suivi est nécessaire toute la vie durant pour permettre au patient de vivre avec son virus sans en ressentir les effets. Tout changement de traitement à cause d’effets secondaires doit impérativement être encadré par un médecin !

En 1998, une étude a été menée dans le but d’évaluer les effets de la spiruline face au virus de l’immunodéficience humaine de type 1. Elle a permis de montrer qu’un extrait hydrosoluble de spiruline (Arthrospira platensis) avait pour effet de ralentir la réplication du VIH dans plusieurs types de cellules humaines. La réplication virale dans les cellules mononucléaires a été réduite de moitié grâce à des concentrations de l’extrait de spiruline entre 0,3 et 1,2 µg/ml. Qui plus est, les chercheurs ont remarqué que la spiruline, lorsque pré incubée avec le VIH-1, parvenait à désactiver l’infection par le virus. Cette activité antivirale aurait pour origine la fraction polysaccharidique de la spiruline qui aurait ainsi un très fort potentiel thérapeutique.

Une équipe de chercheurs japonais a conduit des recherches visant à déterminer l’effet antiviral du calcium-spirulan (Ca-SP), un polysaccharide contenu dans la spiruline. L’une des études a montré que le Ca-SP avait une activité inhibitrice de la pénétration de certains virus (dont le VIH-1) dans les cellules hôtes. Globalement, les résultats de ces études suggèrent que le calcium-spirulan aurait une activité antivirale face au VIH-1. Il serait capable d’inhiber la réplication du virus, l’empêchant de se lier à la cellule hôte, stoppant ainsi sa fusion avec le virus. Cette conclusion est très encourageante étant donné que le Ca-SP aurait toutes les propriétés essentielles d’un excellent agent antiviral. L’enjeu reste aujourd’hui de poursuivre la recherche en menant des études plus approfondies, à terme sur de grands échantillons de population humaine.

Une autre étude réalisée au Cameroun et publiée en 2011 a démontré l’efficacité nutritionnelle de la spiruline chez les personnes atteintes du VIH et malnutries. Elle a également montré que l’extrait de spiruline permettait de réduire la charge virale chez ces individus. Les auteurs de l’étude en ont conclu que ces résultats prouveraient que la spiruline pourrait devenir un traitement d’appoint pour ce type de patients. De nombreuses études sur les effets nutritionnels et thérapeutiques de la spiruline sont là pour soutenir cette affirmation. Toutefois, les vertus de la spiruline ne sont pas encore pleinement reconnues, en particulier dans les pays de l’hémisphère sud.

De vastes essais cliniques sont aujourd’hui nécessaires pour confirmer les résultats des études sur la spiruline qui s’accumulent actuellement de manière exponentielle. Le soutien d’associations inter-gouvernementales et d’ONG pourrait jouer un rôle déterminant dans la recherche sur les effets de la spiruline. Malheureusement, il n’y a aujourd’hui que l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture ainsi que quelques pays qui reconnaissent la spiruline pour son extraordinaire potentiel.

Bibliographie de cette étude: Inhibition of HIV-1 replication by an aqueous extract of Spirulina platensis (Arthrospira platensis). Ayehunie S, Belay A, Baba TW, Ruprecht RM. J Acquir Immune Defic Syndr Hum Retrovirol. 1998 Calcium spirulan, an inhibitor of enveloped virus replication, from a blue-green alga Spirulina platensis. Hayashi T, Hayashi K, Maeda M, Kojima I. J Nat Prod. 1996 From malnutrition to HIV: spirulina is an effective solution which continues to reveal its secrets. Raphaëlle Birot, Diane de Jouvencel et al. Women’s and Children’s Health. 2012 La spiruline : bilan et perspectives. Hélène Cruchot. 2008

Conclusion et avis du professionnel:

La spiruline est un produit naturel qui présente un très grand nombre de vertus, autant nutritionnelles que thérapeutiques. Elle est fortement recommandée pour les personnes souffrant de carences et les sportifs. Les personnes anémiques ou fatiguées verront une amélioration grâce à la présence de fer et de vitamine B12 qui peuvent aussi augmenter les performances sportives. Elle a également un effet tonifiant sur le système immunitaire. La spiruline est aussi un excellent allié dans la détoxification de l’organisme et permettrait de prévenir certaines maladies liées au stress oxydatif. Son rôle préventif s’applique aussi bien aux maladies cardiovasculaires, notamment l’athérosclérose, de par son effet régulateur sur les lipides sanguins. Les résultats des différentes études qui ont évalué ses propriétés antivirales sont plus qu’encourageants, donnant naissance à un nouvel espoir pour les personnes atteintes du virus de l’immunodéficience humaine (VIH) de type 1. Toutefois, des essais cliniques plus poussés sont nécessaires pour pouvoir déterminer son rôle avec certitude.

Attention à toujours vérifier la provenance de la spiruline étant donné que cette algue peut facilement absorber les métaux lourds et les polluants se trouvant sur le lieu de production.



Les données résumées ici sont données à titre d’information et ne peuvent engager notre responsabilité.
Pour de plus amples informations quant à l’utilisation, le mode d’emploi, les précautions à prendre et usages déconseillés, veuillez-vous référer à la fiche commerciale et étiquette de vos produits. Les compléments alimentaires décrits ici sont des produits naturels à base de plantes. Ils ne sont pas pour autant sans danger et sans interactions possibles avec d’autres médicaments ou traitements. Il est donc très important de respecter les doses conseillées et de préciser à votre médecin ou votre pharmacien que vous prenez ces produits : lui seul sera à même de déterminer si des interactions existent entre le complément alimentaire et un autre traitement ou médicament que vous prendriez.
Les pathologies citées dans cet article, sont des maladies qui peuvent être graves voire engager le pronostic vital. La visite chez un médecin reste indispensable. Lui seul sera à même de réaliser un diagnostic précis et de vous procurer, cas échéant, le traitement le plus approprié.

Bibliographie


  • “Spirulina” http://examine.com
  • Spiruline: système sanguin, système immunitaire et cancer. C. Girardin-Andréani. Phytothérapie. 2005
  • Role of Spirulina in the Control of Glycemia and Lipidemia in Type 2 Diabetes Mellitus. Parikh P, Mani U, Iyer U. J Med Food. 2001
  • Antioxidant activity of different fractions of Spirulina platensis protean extract. Piñero Estrada JE, Bermejo Bescós P, Villar del Fresno AM. Farmaco. 2001
  • Purification and antioxidant activity of phycocyanin from Synechococcus sp. R42DM isolated from industrially polluted site.Sonani RR, Patel S, et al. Bioresour Technol. 2017
  • Les Incroyables propriétés de la phycocyanine. Thierry Schmitz. Principes de Santé. 2014
  • La spiruline : bilan et perspectives. Hélène Cruchot. 2008
  • Red blood cell magnesium and chronic fatigue syndrome. Cox IM, Campbell MJ, Dowson D. Lancet. 1991
  • The Authoritative Guide to Grapefruit Seed Extract. Allan Sachs. 1997
  • “Blue Green Algae”. https://www.mskcc.org
  • AVIS de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail relatif aux « risques liés à la consommation de compléments alimentaires contenant de la spiruline ». ANSES. 2017
  • Inhibition of HIV-1 replication by an aqueous extract of Spirulina platensis (Arthrospira platensis). Ayehunie S, Belay A, Baba TW, Ruprecht RM. J Acquir Immune Defic Syndr Hum Retrovirol. 1998
  • Calcium spirulan, an inhibitor of enveloped virus replication, from a blue-green alga Spirulina platensis. Hayashi T, Hayashi K, Maeda M, Kojima I. J Nat Prod. 1996
  • From malnutrition to HIV: spirulina is an effective solution which continues to reveal its secrets. Raphaëlle Birot, Diane de Jouvencel et al. Women’s and Children’s Health. 2012


NOTE: Cet article a été rédigé par un pharmacien. Les données qui y sont résumées proviennent de la littérature scientifique et des références citées ci-dessus. Pour un avis médical, en cas de symptômes particuliers ou prolongés, veuillez consulter votre médecin. Lui seul sera à même de réaliser un diagnostique précis et de vous procurer, cas échéant, le traitement le plus approprié.

Articles en relation

Partager ce contenu