Vous êtes dans la ZONE DOSSIER. Pour retourner dans la boutique cliquez que le logo

Propriétés et utilisations du Marron d'inde



Propriétés et utilisations principales du marronnier d’Inde

Le marronnier d’Inde est considéré comme l’arbre de la circulation sanguine, il est fluidifiant sanguin, vasoconstricteur et un anti-œdème. Il augmente la résistance des vaisseaux sanguins et possède des vertus anti-inflammatoires. En phytothérapie (complément alimentaire), le marron d’inde en poudre est reconnu contre les hémorroïdes, les varices ou encore les jambes lourdes. En Europe, les propriétés veinotropes du marron d’Inde en font un traitement reconnu pour l’insuffisance veineuse chronique.

Utilisations et bienfaits du marronnier d’Inde en phytothérapie (gélule, poudres, etc…)

Principales utilisations du marronnier d’Inde:


  • Varices : Soigner les problèmes de varices avec du marronnier d’Inde
  • Hémorroïdes : Soigner les problèmes de hémorroïdes avec du marronnier d’Inde
  • Jambes lourdes (douleur, gonflement et lourdeur dans les jambes) : Soigner les problèmes de jambes lourdes (douleur, gonflement et lourdeur dans les jambes) avec du marronnier d’Inde
  • Insuffisances veineuses : Soigner les problèmes de insuffisances veineuses avec du marronnier d’Inde
  • Problèmes circulatoires : Soigner les problèmes de problèmes circulatoires  avec du marronnier d’Inde
  • Œdèmes des membres inférieurs et rétention d’eau : Soigner les problèmes de œdèmes des membres inférieurs et rétention d’eau avec du marronnier d’Inde
  • Phlébites : Soigner les problèmes de phlébites avec du marronnier d’Inde
  • Cernes : Soigner les problèmes de cernes avec du marronnier d’Inde

Utilisations secondaires du marronnier d’Inde:


  • Petits hématomes : Traiter naturellement les problèmes de petits hématomes avec du marronnier d’Inde
  • Douleurs menstruelles : Traiter naturellement les problèmes de douleurs menstruelles  avec du marronnier d’Inde
  • Fourmillements : Traiter naturellement les problèmes de fourmillements avec du marronnier d’Inde
  • Fragilité capillaire cutanée (couperose) : Traiter naturellement les problèmes de fragilité capillaire cutanée (couperose) avec du marronnier d’Inde
  • Crampes nocturnes : Traiter naturellement les problèmes de crampes nocturnes avec du marronnier d’Inde
  • Engelure : Traiter naturellement les problèmes de engelure avec du marronnier d’Inde
  • Ulcères et eczéma variqueux : Traiter naturellement les problèmes de ulcères et eczéma variqueux avec du marronnier d’Inde
  • Dysménorrhée d’origine circulatoire : Traiter naturellement les problèmes de dysménorrhée d’origine circulatoire avec du marronnier d’Inde
  • Acouphènes liés à des troubles de la microcirculation : Traiter naturellement les problèmes de acouphènes liés à des troubles de la microcirculation avec du marronnier d’Inde
  • Pétéchies : Traiter naturellement les problèmes de pétéchies avec du marronnier d’Inde
  • Ecchymoses : Traiter naturellement les problèmes de ecchymoses avec du marronnier d’Inde

Différentes formes d'utilisation du marronnier d’Inde:


Le marronnier d’Inde peut se consommer sous différentes formes:

  • Bien que la gélule reste la forme la plus pratique, le marron d’inde est disponible sous d’autres formes.
  • Tisane et décoction : faire bouillir de l’eau et laisser-y infuser le marron d’inde quelques minutes. Cette décoction peut s’appliquer également en usage externe, en compresses ou en lotion sur les zones à traiter.

Propriétés et bien bienfaits du marronnier d’Inde

Carte d'identité du marronnier d’Inde

  • Nom botanique :
    Aesculus hippocastanum
  • Synonymes :
    châtaignier de mer, marronnier blanc
  • Famille :
    hippocastanacées
  • Partie utilisée :
    fruit
  • Epoque de récolte :
    automne
  • Origine géographique :
    France, Pologne
Les propriétés

Les propriétés du marronnier d’Inde en détail:

A l’heure actuelle, plusieurs organisations reconnaissent les propriétés du marronnier d’Inde : la commission européenne, l’ESCOP, l’OMS (Organisation Mondiale de la santé) et l’EMA (European Medecine Agency). Son usage traditionnel est surtout considéré dans le traitement des symptômes de l’insuffisance veineuse dans les jambes (lourdeur, sensation de « jambes lourdes », inconfort, douleur, gonflement, démangeaisons et crampes nocturnes) et pour le traitement des symptômes de brûlures et d’irritations souvent associés aux problèmes hémorroïdaires.

Les graines de marronnier d’Inde (c’est-à-dire les marrons d’Inde) contiennent deux types de molécules principales, qui sont responsables de la majeure partie de ses propriétés : l’aescine (un saponoside) et des flavonoïdes.

  • L’aescine :

    aurait des propriétés anti-inflammatoires, anti-œdémateuses (en augmentant la résorption des liquides provenant des tissus), et veinotoniques (grâce à la stimulation de prostaglandines particulières) : elle améliorerait ainsi la résistance des veines et des petits capillaires sanguins et permettrait un meilleur retour du sang veineux vers le cœur.
  • Les flavonoïdes :

    sont anti-inflammatoires et contractent les vaisseaux. Ils sont donc particulièrement conseillés dans le traitement des douleurs liées aux hémorroïdes.

Les effets combinés de ces deux types de molécules rendent le marronnier d’Inde particulièrement efficace pour toutes sortes de troubles liés à l’insuffisance veineuse : jambes lourdes, hémorroïdes ou varices. Par son effet veinotonique et antiœdémateux, le marronnier d’Inde est également conseillé pour estomper les cernes sous les yeux : il facilitera la résorption des gonflements, décongestionnera les tissus et estompera « l’effet bleuté ». Protecteur veineux, capillaire et lymphatique, de par son effet antioxydant, le marronnier d’Inde est utilisé de manière plus générale pour une meilleure circulation et des veines en bonne santé.

Les synergies

Les synergies les plus intéressantes à base de marronnier d’Inde

Il peut être intéressant, pour potentialiser les effets du marronnier d’Inde, de l’associer avec d’autres plantes ou huiles essentielles. Voici donc quelques idées en fonction de la pathologie à traiter :
  • Hémorroïdes, insuffisance veineuse, varices et jambes lourdes :

    Les synergies à base de plantes
    Plantes : la feuille de vigne rouge (combat l’insuffisance veineuse et la fragilité capillaire cutanée), la feuille d’hamamélis (veinotonique, augmente la résistance et diminue la perméabilité des capillaires), la souche radicante du fragon (veinotonique, diurétique, vasoconstricteur, anti-inflammatoire et anti-œdémateux)
    Les synergies avec les huiles essentielles
    Huiles essentielles : niaouli (varices, stases veineuses, hémorroïdes), Cyprès de Provence (hémorroïdes, varices, œdèmes des membres inférieurs)
    Les synergies avec d'autres actifs
    Autres actifs : pas de recommandation particulière.

Précautions d’emploi du marronnier d’Inde en phytothérapie (gélule, poudres, etc…)

Précautions d’emploi et contre-indications du marronnier d’Inde:


Ces informations ne sont pas exhaustives !! Toujours consulter également les indications sur la packaging du produit ainsi que les recommandations du fabricant. En cas de doute consultez l'avis d'un professionnel de la santé.


Contre-indications : Le marronnier d'Inde n'est pas recommandé chez les personnes sous traitement anticoagulant. Il est également à éviter en cas d'insuffisance rénale ou hépatique et de diabète insulinodépendant.

Effets indésirables :
Quelques rare effets indésirables bénins ont cependant été rapportés tels que : démangeaisons, nausées, maux de tête vertiges et d'irritations gastriques.

  • Tenir hors de portée des jeunes enfants.
  • Déconseillé aux enfants, femmes enceintes ou allaitantes.
  • Utilisation réservée à l’adulte.
  • Ce produit ne peut se substituer à un régime alimentaire varié et à un mode de vie sain.
  • Ne pas dépasser la dose journalière conseillée.

Interactions à considérer avec le marronnier d’Inde:


Avec des plantes ou des suppléments :
Le marron d'Inde pouvant être hypoglycémiant, il ne doit pas être associé avec des plantes présentant les mêmes propriétés ou des effets hypoglycémiants similaires.

Avec des médicaments :
L’interaction médicamenteuse doit toujours être prise sérieusement. Il faut éviter d'associer le marronnier d’inde à des médicaments anticoagulants, ou à des substances hypoglycémiantes, ou encore contenant de la digoxine ou du lithium.

Synthèse de recherches et d’études sur le marronnier d’Inde

Les recherches scientifiques sur les compléments alimentaires pour la santé

Insuffisance veineuse


Le terme insuffisance veineuse signifie que le sang s’écoule mal dans les veines, et ne retourne donc pas de manière optimale vers le cœur. Ce phénomène est du majoritairement à une détérioration des parois veineuses : elles ne se contractent plus bien et ne font donc plus remonter le sang vers le cœur. Elles deviennent également plus perméables, le liquide sort des vaisseaux vers les tissus et un phénomène de « rétention d’eau » et de chevilles gonflées apparait. L’insuffisance veineuse touche plutôt les jambes : le sang bleu ne retourne plus bien vers le cœur et se stocke donc dans le bas du corps (les jambes) et plus particulièrement dans les chevilles. Les jambes sont enflées, douloureuses, des varices peuvent apparaitre.

Plusieurs méta-analyses ont été publiées sur l’utilisation des graines du marronnier d'inde pour traiter l’insuffisance veineuse. Au total, plus de 1100 sujets ont participé à des études cliniques en double aveugle contre placebo (c’est à dire ou ni le patient ni le médecin ne sait si le patient prend du marronnier d’Inde ou de placebo). Les résultats de cette étude démontrent que l'extrait de marronnier d’inde (en poudre) est efficace pour traiter et soulager certains symptômes associés à l'insuffisance veineuse. Cette étude démontre également l’efficacité du marron d’Inde pour traiter certaines complications liées à l'insuffisance veineuse (ulcères veineux, varices, etc…).

Au cours d’études comparatives complémentaires, il a été mis en évidence que le marronnier d’Inde apporte un niveau d’efficacité comparable aux oxérutines (molécules dérivées de la rutine) ou encore aux bas de contention. A ces études, s’ajoute les résultats de 3 études supplémentaires pour lesquelles plus de 10 000 patients ont été observés. Ces études concluant à l'efficacité de l'extrait de marron d’Inde et à l'absence d'effets indésirables.

Une revue systématique de 29 essais cliniques randomisés incluant un total de 1443 patients a évalué l’efficacité des extraits de graine de marronnier d’Inde dans l’insuffisance veineuse chronique. Les extraits utilisés étaient normalisés et apportaient entre 100 et 150 mg d’aescine par jour et ce pendant 2 à 16 semaines. La douleur des jambes, l’œdème, le prurit, et la circonférence de la cheville diminuent de façon significative par rapport au placebo et au traitement de référence (chaussettes de compression).

Bibliographie de cette étude: Leach MJ, Pincombe J, Foster G, Clinical efficacy of horsechestnut seed extract in the treatment of venous ulceration, 2006
Suter A, Bommer S, Rechner J, Treatment of patients with venous insufficiency with fresh plant horse chestnut seed extract: a review of 5 clinical studies, 2006
Siebert U, Brach M, Sroczynski G, Berla K, Efficacy, routine effectiveness, and safety of horsechestnut seed extract in the treatment of chronic venous insufficiency. A meta-analysis of randomized controlled trials and large observational studies, 2002
Diehm C, Trampisch HJ, Lange S, Schmidt C, Comparison of leg compression stocking and oral horse-chestnut seed extract therapy in patients witch chronic venous insufficiency, 1996
Rehn D, Unkauf M, Klein P, Jost V, Lucker PW, Comparative clinical efficacy and tolerability of oxerutins and horse chestnut extract in patients with chronic venous insufficiency, 1996

Conclusion et avis du professionnel:

Le marronnier d’Inde est une plante qui a fait ses preuves en termes d’efficacité contre les problèmes circulatoires. En effet, L’organisation mondiale de la santé reconnait l’efficacité du marronnier d’Inde dans la prise en charge de l’insuffisance veineuse chronique. Elle favorise grandement une meilleure circulation mais ne doit pas pour autant être considérée comme un remède miracle à la mauvaise circulation. Les problèmes de varices sont souvent liés à des problèmes de poids, de manque d’activité physique, de stress ou d’un temps prolongé passé en position debout. Ainsi, afin d’optimiser au mieux le traitement, il est recommandé de traiter les causes potentielles de cette mauvaise circulation en parallèle à la prise de compléments alimentaires riche en marronnier d’inde.



Les données résumées ici sont données à titre d’information et ne peuvent engager notre responsabilité.
Pour de plus amples informations quant à l’utilisation, le mode d’emploi, les précautions à prendre et usages déconseillés, veuillez-vous référer à la fiche commerciale et étiquette de vos produits. Les compléments alimentaires décrits ici sont des produits naturels à base de plantes. Ils ne sont pas pour autant sans danger et sans interactions possibles avec d’autres médicaments ou traitements. Il est donc très important de respecter les doses conseillées et de préciser à votre médecin ou votre pharmacien que vous prenez ces produits : lui seul sera à même de déterminer si des interactions existent entre le complément alimentaire et un autre traitement ou médicament que vous prendriez.
Les pathologies citées dans cet article, sont des maladies qui peuvent être graves voire engager le pronostic vital. La visite chez un médecin reste indispensable. Lui seul sera à même de réaliser un diagnostic précis et de vous procurer, cas échéant, le traitement le plus approprié.

Bibliographie


  • Sophie L, Ma bible de la phytothérapie. Ed leduc. S 2017
  • Lousse D, Macé N, Saint-Béat C, Tarif A, Le guide familial des plantes médicinales. Ed Mango 2017
  • Précis de phytothérapie. Ed Alpen
  • Leach MJ, Pincombe J, Foster G, Clinal efficacy of horsechestnut seed extract in the treatment of venous ulceration, 2006
  • Pittler MH, Ernst E, Horse chestnut seed extract for chronic venous insufficiency, 2006
  • Leach MJ, Pincombe J, Foster G, Clinical efficacy of horsechestnut seed extract in the treatment of venous ulceration, 2006
  • Suter A, Bommer S, Rechner J, Treatment of patients with venous insufficiency with fresh plant horse chestnut seed extract: a review of 5 clinical studies, 2006
  • Siebert U, Brach M, Sroczynski G, Berla K, Efficacy, routine effectiveness, and safety of horsechestnut seed extract in the treatment of chronic venous insufficiency. A meta-analysis of randomized controlled trials and large observational studies, 2002
  • Diehm C, Trampisch HJ, Lange S, Schmidt C, Comparison of leg compression stocking and oral horse-chestnut seed extract therapy in patients witch chronic venous insufficiency, 1996
  • Rehn D, Unkauf M, Klein P, Jost V, Lucker PW, Comparative clinical efficacy and tolerability of oxerutins and horse chestnut extract in patients with chronic venous insufficiency, 1996


NOTE: Cet article a été rédigé par un pharmacien. Les données qui y sont résumées proviennent de la littérature scientifique et des références citées ci-dessus. Pour un avis médical, en cas de symptômes particuliers ou prolongés, veuillez consulter votre médecin. Lui seul sera à même de réaliser un diagnostique précis et de vous procurer, cas échéant, le traitement le plus approprié.

Articles en relation

Partager ce contenu