Vous êtes dans la ZONE DOSSIER. Pour retourner dans la boutique cliquez que le logo

L'artichaut le complément alimentaire détox. Propriétés et bienfaits



Propriétés et utilisations principales de l’artichaut

L’artichaut est une plante qui possède de nombreux effets bénéfiques (détox) pour la santé. Cholérétique et cholagogue, il stimule la sécrétion biliaire et l’élimination de la bile, aidant ainsi à soigner certains troubles digestifs et problèmes de transit. Ses propriétés de draineur hépatique, contribuent à favoriser le fonctionnement normal du foie, l’artichaut est ainsi un complément alimentaire de choix pour les cures « détox » et « minceur ». C’est également un excellent antioxydant, participant à la prévention du vieillissement prématuré, et un hypocholestérolémiant. L’artichaut aurait également de propriétés hépatoprotectrices mais aussi cardioprotectrices.

Utilisations et bienfaits de l’artichaut en phytothérapie (gélule, poudres, etc…)

Principales utilisations de l’artichaut:


  • Troubles digestifs : dyspepsie, digestion lente, lourdeurs de l’estomac, ballonnements : Soigner les problèmes de troubles digestifs : dyspepsie, digestion lente, lourdeurs de l’estomac, ballonnements avec de l’artichaut
  • Transit intestinal : Soigner les problèmes de transit intestinal avec de l’artichaut
  • Détox : élimination et drainage (urinaire ou digestive) : Soigner les problèmes de détox : élimination et drainage (urinaire ou digestive) avec de l’artichaut
  • Hypercholestérolémie : Soigner les problèmes de hypercholestérolémie  avec de l’artichaut
  • Troubles de vésicule biliaire : insuffisance biliaire : Soigner les problèmes de troubles de vésicule biliaire : insuffisance biliaire avec de l’artichaut

Utilisations secondaires de l’artichaut:


  • Troubles hépatiques : protection des cellules du foie, cirrhose, hépatite : Traiter naturellement les problèmes de troubles hépatiques : protection des cellules du foie, cirrhose, hépatite avec de l’artichaut
  • Troubles cardiovasculaires : Traiter naturellement les problèmes de troubles cardiovasculaires avec de l’artichaut
  • Rhumatismes, goutte : Traiter naturellement les problèmes de rhumatismes, goutte avec de l’artichaut
  • Antioxydant : Traiter naturellement les problèmes de antioxydant avec de l’artichaut
  • Minceur : Traiter naturellement les problèmes de minceur avec de l’artichaut

Différentes formes d'utilisation de l’artichaut:


L’ artichaut peut se consommer sous différentes formes:

  • Bien que la gélule reste la forme la plus pratique, l’artichaut est disponible sous d’autres formes.
  • Tisane et décoction : faire bouillir de l’eau et laisser-y infuser l’artichaut quelques minutes. A prendre deux fois par jour avant les deux repas principaux.
  • Teinture : à diluer dans un verre d’eau et a prendre avant les deux repas principaux
  • Extrait fluide : moins concentré que les autres formes
  • Pas d’usage externe

Propriétés et bien bienfaits de l’artichaut

Carte d'identité de l’artichaut

  • Nom botanique :
    Cynara cardunculus var scolymus
  • Synonymes :
    bérigoule
  • Famille :
    astéracées
  • Partie utilisée :
    partie aérienne
  • Epoque de récolte :
    printemps, été
  • Origine géographique :
    Allemagne, France
Les propriétés

Les propriétés de l’artichaut en détail:

  • Digestion, détox et transit. L’artichaut contre les insuffisances biliaire (comme cholérétique et cholagogue) :

    L’une des propriétés de l’artichaut est d’augmenter la production de la bile (=cholérétique), et de faciliter son élimination (=cholagogue) facilitant ainsi la digestion. La commission E (un panel interdisciplinaire d’experts reconnus en médecine, toxicologie, pharmacologie, phytothérapie et pharmacie), reconnaît l’usage de l’artichaut dans le traitement de la dyspepsie (malaises digestifs pouvant être liés au mauvais fonctionnement du foie et de la vésicule biliaire). En Europe, on retrouve l’extrait de feuilles d’artichaut dans un grand nombre de préparations pharmaceutiques élaborées pour traiter les troubles d’origine hépatobiliaire. Les propriétés pharmacologiques des extraits de feuilles d’artichauts ont été évaluées dans de nombreuses études in vitro et in vivo. D’après plusieurs essais cliniques, c’est principalement la cynarine (acide phénolique que l’on trouve dans les feuilles d’artichaut) qui est à l’origine de l’activité cholérétique de cette plante. Elle serait ainsi efficace dans le traitement de la dyspepsie et de troubles gastriques.
  • L’artichaut comme hypocholestérolémiant :

    l’hypercholestérolémie est un trouble métabolique qui se définit par un taux de cholestérol sanguin trop élevé. C’est un facteur de risque de maladies cardiovasculaires qui représentent la première cause de mortalité dans les pays industrialisés. On retrouve parmi elles, l’athérosclérose, une pathologie très fréquente qui touche les artères et se caractérise par l’apparition de plaques d’athérome (dépôts de cholestérol sur la paroi des artères). Les polyphénols, tels que l’acide chlorogénique et la lutéoline, contenus dans l’artichaut, sont capables de ralentir ou de prévenir l’oxydation des lipides tels que le LDL (mauvais cholestérol). Ce phénomène permettrait de prévenir l’athérosclérose. Parallèlement, la lutéoline inhibe aussi la synthèse hépatique du cholestérol. Ainsi, les extraits de feuilles d’artichauts peuvent s’avérer très efficaces dans le traitement préventif de l’hypercholestérolémie.
  • L’artichaut un antioxydant très puissant !!!

    Les radicaux libres, également appelés « espèces réactives de l’oxygène » (ERO), agressent nos cellules à chaque instant. Ce sont des molécules dont notre organisme a besoin pour fonctionner correctement. Cependant, lorsqu’elles se retrouvent en excès dans nos cellules, elles favorisent le vieillissement prématuré de ces dernières ainsi que les maladies chroniques que cela engendre (diabète, cancer, maladies neurodégénératives…). Pour remédier à ce phénomène que l’on appelle « stress oxydatif », le rôle des antioxydants, mécanismes protecteurs de notre organisme, est de prendre en charge et de neutraliser ces radicaux libres. Ces molécules ont ainsi un rôle à l’importance indéniable, empêchant les ERO de parvenir aux cellules cibles et de les endommager. Toutefois, de nombreuses raisons environnementales limitent la capacité de notre corps à se défendre seul face au nombre trop important de radicaux libres. C’est pourquoi il est essentiel de consommer des antioxydants pour soutenir les défenses de notre organisme. D’après des recherches conduites par le Département de l’Agriculture des Etats-Unis, l’artichaut est le légume qui contient le plus d’antioxydants. Parmi ses principaux composants, on retrouve notamment l’acide chlorogénique et la cynarine. Il contient également des flavonoïdes : l’apigénine et la lutéoline ainsi que leurs glycosides. Ces flavonoïdes permettent à l’artichaut d’avoir une forte activité de piégeage face aux espèces réactives de l’oxygène, permettant de protéger les molécules biologiques au sein de nos cellules (protéines, ADN, lipides) des dommages oxydatifs.
Les synergies

Les synergies les plus intéressantes à base de artichaut

Afin d’optimiser les effets de l’artichaut, il est possible, voire même conseillé de l’associer à d’autres plantes, huiles essentielles ou actifs naturels. Vous trouverez ici quelques conseils selon le problème concerné :
  • Troubles digestifs et transit :

    Les synergies à base de plantes
    Plantes : radis noir (contre la digestion difficile et l’insuffisance hépatique), konjac (contre la constipation) et gingembre (contre les troubles digestifs mineurs, nausées), chardon marie (contre l’insuffisance hépatique), curcuma (intestins irritables).
    Les synergies avec les huiles essentielles
    Huiles essentielles : fenouil (soulage les troubles digestifs), menthe poivrée (contre les indigestions et les maux de ventre), gingembre (transit et constipation), citron (détox).
    Les synergies avec d'autres actifs
    Autres actifs : huile de lin (contre la constipation), charbon actif (contre les intoxications alimentaires)
  • Hypercholestérolémie :

    Les synergies avec d'autres plantes
    Plantes : ail (réduit le taux de lipides sanguins), nopal (réduit le taux de glucose et de lipides sanguins), ginkgo (prévention de l’athérosclérose)
    Les synergies en ajoutant des huiles essentielles
    Huiles essentielles : Helichryse italienne (contre l’excès de cholestérol), carotte (régulation du cholestérol)
    Les autres synergies
    Autres actifs : Pas de recommandation particulière
  • Détox & élimination & minceur :

    Les synergies supplémentaires avec des plantes
    Plantes : radis noir (drainage, détoxication), guarana (excès de poids), cassis (diurétique)
    Les synergies aux huiles
    Huiles essentielles : patchouli (contre la rétention d’eau), citron (détoxication du foie), fenouil doux (traitement de la digestion lente), gingembre (intestins)
    Les remèdes avec d'autres actifs
    Autres actifs : argile verte (détoxication, anti diarrhéique), huile de nigelle (stimule la digestion), charbon actif (absorbe les toxines)

Précautions d’emploi de l’artichaut en phytothérapie (gélule, poudres, etc…)

Précautions d’emploi et contre-indications de l’artichaut:


Ces informations ne sont pas exhaustives !! Toujours consulter également les indications sur la packaging du produit ainsi que les recommandations du fabricant. En cas de doute consultez l'avis d'un professionnel de la santé.


L’extrait de feuilles d’artichaut est contre-indiqué pour les personnes souffrant d’obstruction des voies biliaires étant donné que cette plante stimule la production de bile. Il en est de même pour les individus sujets aux calculs biliaires. Il faut également noter que l’artichaut est déconseillé aux personnes allergiques aux plantes appartenant à la famille des astéracées (camomille, marguerites, asters…). Des cas de réactions allergiques ont été rapportés.

  • Tenir hors de portée des jeunes enfants.
  • Déconseillé aux enfants, femmes enceintes ou allaitantes.
  • Utilisation réservée à l’adulte.
  • Ce produit ne peut se substituer à un régime alimentaire varié et à un mode de vie sain. Ne pas dépasser la dose journalière conseillée.

Interactions à considérer avec l’artichaut:


D’après la monographie de la Commission E, il n’y a pas d’interactions connues de l’artichaut si les quantités recommandées ne sont pas dépassées. Cependant, si vous suivez un quelconque traitement, consultez votre médecin ou votre pharmacien avant de prendre tout complément alimentaire.

Synthèse de recherches et d’études sur l’artichaut

Les recherches scientifiques sur les compléments alimentaires pour la santé

Artichaut et troubles digestifs 


De nos jours, les troubles digestifs sont très fréquents et peuvent survenir à tout moment. Incommodants, ils peuvent parfois nous empêcher de suivre pleinement nos activités quotidiennes. C’est pourquoi nous avons décidé de nous pencher sur les effets de l’artichaut sur le système digestif.

ATTENTION : L’artichaut ne peut en aucun cas remplacer l’avis d’un médecin généraliste.

L’un des principaux effets de l’extrait de feuilles d’artichaut est de faire augmenter la production de bile. Cette activité cholérétique a été évaluée dans une étude randomisée en double aveugle. Face au placebo, l’artichaut a montré une sécrétion significative de bile, sans entraîner d’effet secondaire. Ces résultats indiquent que l’artichaut peut être recommandé dans le traitement de la dyspepsie (troubles digestifs fonctionnels), en particulier si celle-ci provient de troubles biliaires. Deux autres essais cliniques, un sans placebo et un autre avec placebo ont également confirmé que l’artichaut avait un effet positif sur les individus souffrant de dyspepsie. Dans la première étude, 454 participants ont reçu 320 ou 640 mg d’extrait de feuilles d’artichaut standardisé. Les deux groupes ont montré une diminution significative des symptômes dyspeptiques avec une réduction globale de 40 %. Les chercheurs en ont conclu que l’artichaut peut améliorer les symptômes de troubles touchant les voies digestives supérieures ainsi que la qualité de vie d’individus sains souffrant de dyspepsie. Le second essai clinique a évalué les effets de l’artichaut contre ceux du placebo chez 247 patients souffrant de dyspepsie fonctionnelle. Après 6 semaines de traitement, les individus ayant reçu l’extrait d’artichaut ont vu une nette amélioration générale de leurs symptômes.

Une synthèse de différentes études de pharmacovigilance (étude dont le l’objectif majeur est de répertorier les effets indésirables d’une substance) a été publiée en 1997. Ces études ont été menées sur plus de 1000 individus, auxquels on a administré un traitement à base de feuilles d’artichaut pendant 4 à 6 semaines. D’après les résultats, ce traitement a permis d’atténuer de manière significative les symptômes liés à la dyspepsie. Aucun effet indésirable majeur n’a été remarqué. Un autre essai clinique similaire qui s’est étendu sur une durée de 6 mois a permis d’obtenir les mêmes conclusions.

Bibliographie de cette étude: Increase in choleresis by means of artichoke extract. Kirchhoff R, Beckers C et al. Phytomedicine. 1994 Efficacy of artichoke leaf extract in the treatment of patients with functional dyspepsia: a six-week placebo-controlled, double-blind, multicentre trial. Holtmann G1, Adam B et al. Aliment Pharmacol Ther. 2003  Artichoke leaf extract reduces mild dyspepsia in an open study. Marakis G, Walker AF. Phytomedicine. 2002  Artichoke leaf extract - Recent findings reflecting effects on lipid metabolism, liver and gastrointestinal tracts. Kraft K. Phytomedicine. 1997



Artichaut et hypercholestérolémie :


L’hypercholestérolémie correspond à un taux plus élevé que la normale de mauvais cholestérol (LDL) dans le sang. C’est un problème grave qui affecte de nombreuses personnes et qui augmente le risque de maladies cardiovasculaires mais également d’AVC. Trouble silencieux car asymptomatique, il présente un réel danger étant donné que généralement, lorsqu’il est détecté, les artères ont déjà perdu entre 75 % et 90 % de leur fonctionnalité. C’est pourquoi il est essentiel de vérifier son taux de cholestérol de manière régulière afin de pouvoir réagir en conséquence. Dans un essai clinique randomisé en double aveugle, des chercheurs ont évalué les effets d’un extrait sec d’artichaut (1 800 mg) face à celui du placebo chez 143 patients souffrant d’hypercholestérolémie. Le taux de cholestérol a nettement baissé chez les sujets ayant reçu l’extrait d’artichaut, en comparaison de ceux à qui on a administré le placebo.

Une autre étude datant de 2008 a évalué les effets de 1280 mg d’extrait de feuilles d’artichaut face à ceux du placebo auprès de 75 individus. Après 12 semaines de traitement, une amélioration significative du taux de cholestérol a été notée chez les sujets ayant reçu l’extrait d’artichaut.

Une méta-analyse de trois essais cliniques qui ont évalué les effets de l’extrait d’artichaut chez les personnes souffrant d’hypercholestérolémie a une conclusion encourageante. D’après les auteurs, bien que ces études aient montré quelques imperfections, l’artichaut est une plante médicinale qui a un véritable potentiel face à l’hypercholestérolémie. Cependant, les preuves sont encore insuffisantes pour pouvoir l’affirmer avec certitude, c’est pourquoi des études plus poussées dans le domaine sont nécessaires. Les résultats restent prometteurs et il a été noté que les effets indésirables de la consommation d’extrait d’artichaut sont rares, temporaires et bénins.

Bibliographie de cette étude: Herbal Medicines. Barnes Joan, Anderson A. Linda, Phillipson David J. 2002 Efficacy of Artichoke dry extract in patients with hyperlipoproteinemia. Englisch W, Beckers C et al. Arzneimittelforschung. 2000 Artichoke leaf extract (Cynara scolymus) reduces plasma cholesterol in otherwise healthy hypercholesterolemic adults: a randomized, double blind placebo controlled trial. Bundy R, Walker AF et al. Phytomedicine. 2008 Artichoke leaf extract for treating hypercholesterolaemia. Wider B, Pittler MH. Cochrane Database Syst Rev. 2009

Conclusion et avis du professionnel:

L’artichaut est une plante qui possède de nombreuses vertus. Il contient un grand nombre de vitamines et de minéraux essentiels pour notre organisme (vitamines B et K, cuivre, magnésium, fer, manganèse). L’extrait d’artichaut est fréquemment utilisé dans le cadre d’une paresse biliaire, de par son effet cholérétique. Plusieurs essais cliniques ont montré son effet positif sur des troubles digestifs tels que la lourdeur abdominale ou la digestion lente. On le recommande en prévention et en traitement d’appoint pour les personnes souffrant d’hypercholestérolémie car ses composants ont des effets positifs sur la régulation du cholestérol. L’artichaut se démarque aussi de par sa haute teneur en antioxydants qui lui permettent de jouer un rôle hépatoprotecteur mais également d’aider l’organisme à se défendre contre les agressions des espèces réactives de l’oxygène en excès. Les résultats de nombreuses études sur le rôle de l’extrait d’artichaut sont très prometteurs et appellent à poursuivre les recherches pour confirmer ses effets et peut être même en découvrir d’autres. C’est un allié précieux des cures « détox ».



Les données résumées ici sont données à titre d’information et ne peuvent engager notre responsabilité.
Pour de plus amples informations quant à l’utilisation, le mode d’emploi, les précautions à prendre et usages déconseillés, veuillez-vous référer à la fiche commerciale et étiquette de vos produits. Les compléments alimentaires décrits ici sont des produits naturels à base de plantes. Ils ne sont pas pour autant sans danger et sans interactions possibles avec d’autres médicaments ou traitements. Il est donc très important de respecter les doses conseillées et de préciser à votre médecin ou votre pharmacien que vous prenez ces produits : lui seul sera à même de déterminer si des interactions existent entre le complément alimentaire et un autre traitement ou médicament que vous prendriez.
Les pathologies citées dans cet article, sont des maladies qui peuvent être graves voire engager le pronostic vital. La visite chez un médecin reste indispensable. Lui seul sera à même de réaliser un diagnostic précis et de vous procurer, cas échéant, le traitement le plus approprié.

Bibliographie


  • La mini-encyclopédie des aliments. QA International Collectif. 2008
  • In vitro antioxidant activities of edible artichoke (Cynara scolymus L.) and effect on biomarkers of antioxidants in rats. Jiménez-Escrig A, Dragsted LO et al. J Agric Food Chem. 2003
  • Globe artichoke: A functional food and source of nutraceutical ingredients. Vincenzo Lattanzio, Paul A.Kroon et al. Journal of Functional Foods. 2009
  • Efficacy of artichoke leaf extract in the treatment of patients with functional dyspepsia: a six-week placebo-controlled, double-blind, multicentre trial. Holtmann G, Adam B et al. Aliment Pharmacol Ther. 2003
  • Flavonoid Content of U.S. Fruits, Vegetables, and Nuts. James M. Harnly, Robert F. Doherty et al. Journal of Agricultural Food and Chemistry. 2006 
  • Effects of chlorogenic acid and bovine serum albumin on the oxidative stability of low density lipoproteins in vitro. Gordon MH, et al. J Agric Food Chem. 2010
  • Chlorogenic acid exhibits cholesterol lowering and fatty liver attenuating properties by up-regulating the gene expression of PPAR-α in hypercholesterolemic rats induced with a high-cholesterol diet. Wan CW, Wong CN. Phytother Res. 2013
  • Guide des plantes en phytothérapie classées par besoins : www.mycosmetik.fr
  • Dietary antioxidants and paraoxonases against LDL oxidation and atherosclerosis development. Aviram M, Kaplan M et al. Handb Exp Pharmacol. 2005
  • Onion, garlic, and experimental atherosclerosis. Sainani GS, Desai DB et al. Jpn Heart J. 1979
  • Beneficial effects of virgin coconut oil on lipid parameters and in vitro LDL oxidation. Nevin KG, Rajamohan T. Clin Biochem. 2004
  • Bentonite Clay as a Natural Remedy: A Brief Review. Maryam MOOSAV. Iran J Public Health. 2017
  • A review on therapeutic potential of Nigella sativa: A miracle herb. Aftab Ahmad, Asif Husain. Asian Pac J Trop Biomed. 2013
  • Les huiles essentielles. Joëlle Le Guehennec. 2017
  • Increase in choleresis by means of artichoke extract. Kirchhoff R, Beckers C et al. Phytomedicine. 1994
  • Efficacy of artichoke leaf extract in the treatment of patients with functional dyspepsia: a six-week placebo-controlled, double-blind, multicentre trial. Holtmann G1, Adam B et al. Aliment Pharmacol Ther. 2003 
  • Artichoke leaf extract reduces mild dyspepsia in an open study. Marakis G, Walker AF. Phytomedicine. 2002 
  • Artichoke leaf extract - Recent findings reflecting effects on lipid metabolism, liver and gastrointestinal tracts. Kraft K. Phytomedicine. 1997
  • Herbal Medicines. Barnes Joan, Anderson A. Linda, Phillipson David J. 2002
  • Efficacy of Artichoke dry extract in patients with hyperlipoproteinemia. Englisch W, Beckers C et al. Arzneimittelforschung. 2000
  • Artichoke leaf extract (Cynara scolymus) reduces plasma cholesterol in otherwise healthy hypercholesterolemic adults: a randomized, double blind placebo controlled trial. Bundy R, Walker AF et al. Phytomedicine. 2008
  • Artichoke leaf extract for treating hypercholesterolaemia. Wider B, Pittler MH. Cochrane Database Syst Rev. 2009
  • A case of allergy to globe artichoke and other clinical cases of rare food allergy. Romano C, Ferrara A, Falagiani P. J Investig Allergol Clin Immunol. 2000
  • Occupational contact urticaria syndrome caused by globe artichoke (Cynara scolymus). Quirce S, Tabar AI et al. J Allergy Clin Immunol. 1996


NOTE: Cet article a été rédigé par un pharmacien. Les données qui y sont résumées proviennent de la littérature scientifique et des références citées ci-dessus. Pour un avis médical, en cas de symptômes particuliers ou prolongés, veuillez consulter votre médecin. Lui seul sera à même de réaliser un diagnostique précis et de vous procurer, cas échéant, le traitement le plus approprié.

Articles en relation

Partager ce contenu