Vous êtes dans la ZONE DOSSIER. Pour retourner dans la boutique cliquez que le logo

Le chardon Marie, guide des propriétés, utilisations et bienfaits



Propriétés et utilisations principales du chardon Marie

Le chardon marie est reconnu pour ses vertus dépuratives et protectrices du foie et de la vésicule biliaire. Il prévient et aide à traiter certaines maladies comme l'hépatite, la cirrhose ou les calculs biliaires, voire même certaines intoxications par des substances toxiques pour le foie ou des médicaments.
Le chardon marie agit également sur les troubles digestifs (dyspepsie) principalement ceux liés aux dérèglements hépatiques et biliaires. Il possède enfin des vertus antioxydantes, et hypertensives.

Utilisations et bienfaits du chardon Marie en phytothérapie (gélule, poudres, etc…)

Principales utilisations du chardon Marie:


  • Troubles du foie, foie fatigué : Soigner les problèmes de troubles du foie, foie fatigué avec du chardon Marie
  • Hépatite, cirrhose : Soigner les problèmes de hépatite, cirrhose avec du chardon Marie
  • Insuffisance hépatique légère, : Soigner les problèmes de insuffisance hépatique légère,  avec du chardon Marie
  • Jaunisse (ictère) : Soigner les problèmes de jaunisse (ictère) avec du chardon Marie
  • Troubles biliaires (calculs biliaires) : Soigner les problèmes de troubles biliaires (calculs biliaires) avec du chardon Marie
  • Troubles digestifs (dyspepsie, constipation, nausées, digestion lente) : Soigner les problèmes de troubles digestifs (dyspepsie, constipation, nausées, digestion lente) avec du chardon Marie

Utilisations secondaires du chardon Marie:


  • Hypotension chronique ou orthostatique : Traiter naturellement les problèmes de hypotension chronique ou orthostatique avec du chardon Marie
  • En complément de certains traitements lourds (chimiothérapie, trithérapie) : Traiter naturellement les problèmes de en complément de certains traitements lourds (chimiothérapie, trithérapie) avec du chardon Marie
  • Intoxication hépatique, excès de médicaments : Traiter naturellement les problèmes de intoxication hépatique, excès de médicaments  avec du chardon Marie

Différentes formes d'utilisation du chardon Marie:


Bien que la gélule reste la forme la plus pratique, le chardon Marie peut se consommer sous différentes autres formes:

  • Poudre : 2 fois par jour dans un peu d’eau avant les repas
  • Infusion et décoction : faire bouillir de l’eau et laisser-y infuser le chardon Marie quelques minutes
  • Teinture : à diluer dans un verre d’eau

Propriétés et bien bienfaits du chardon Marie

Carte d'identité du chardon Marie

  • Nom botanique :
    Silybum marianum
  • Synonymes :
    lait de notre dame, chardon argenté
  • Famille :
    astéracées
  • Partie utilisée :
    semence
  • Epoque de récolte :
    été
  • Origine géographique :
    Pologne
Les propriétés

Les propriétés du chardon Marie en détail:

  • Le chardon Marie, meilleur allié du foie :

    Le chardon marie est connu pour ses propriétés hépato protectrices (protection et régénération des cellules hépatiques). Ces propriétés sont dues à une substance active, la silymarine, un flavonoïde concentré dans les graines du chardon Marie. Cette substance est reconnue par la Commission E (un panel interdisciplinaire d’experts reconnus en médecine, toxicologie, pharmacologie, phytothérapie et pharmacie) pour son action protectrice sur le foie. La sylimarine agit sur les cellules hépatiques, en les protégeant des substances toxiques (alcool, médicaments, plantes toxiques…) et en les régénérant. C'est pourquoi le chardon Marie est efficace pour atténuer les effets de certaines maladies graves, comme les hépatites ou la cirrhose, mais également en cas d'ictère (jaunisse) ou de stéatose (lésion du foie, due à une alimentation trop riche en graisses ou à une consommation trop importante d'alcool). Le chardon Marie peut également purifier le foie en cas d'intoxication aux métaux lourds, aux médicaments ou en cas d'empoisonnement. Un traitement à base de sylimarine est par exemple donné aux personnes empoisonnées par l'amanite phalloïde (un champignon vénéneux).
  • Le chardon Marie contre les troubles biliaires :

    la bile est un liquide produit par le foie, stocké en partie dans la vésicule biliaire, qui régule et favorise la digestion, principalement celle des lipides. Elle a une fonction de régulation et de détoxication, en cas d'excès (alcool, médicaments, alimentation trop riche). Un dysfonctionnement du système biliaire et une rétention de la bile dans la vésicule peut donner lieu à des calculs biliaires ou à un ictère. Le chardon marie peut réguler la production de bile, et agir pour la prévention et le traitement des calculs biliaires et des ictères.
  • Le chardon Marie contre les troubles digestifs (dyspepsie) :

    La dyspepsie correspond généralement à une sensation d’inconfort qui se ressent dans la partie haute du tube digestif (œsophage, estomac) sans qu’il n’y ait d’anomalies particulières dans celui-ci. Elle peut se traduire par divers symptômes tels que des ballonnements, une sensation d’inconfort, des douleurs, des éructations, des nausées etc. Le chardon Marie fait partie de plusieurs préparations pharmaceutiques visant à soigner la dyspepsie d'origine hépatique ou biliaire. La Commission E et l'OMS (Organisation Mondiale de la Santé) reconnaissent les vertus du chardon Marie en cas de dyspepsie. De même, l'Agence Européenne du Médicament considère comme efficace l'utilisation du chardon Marie pour « soulager les troubles digestifs d’origine hépatique », en traitement de deux semaines. La plante peut être consommée en cas de troubles digestifs occasionnels (repas trop riches…) ou chroniques.
Les synergies

Les synergies les plus intéressantes à base de chardon Marie

Afin d’optimiser les effets du chardon marie, il est possible, voire même conseillé de l’associer à d’autres plantes, huiles essentielles ou actifs naturels. Vous trouverez ici quelques conseils selon le problème concerné :
  • Troubles hépatiques et biliaires :

    Les synergies à base de plantes
    Plantes : artichaut, radis noir (drainants, détoxifiants hépatiques), pissenlit (problèmes biliaires, détoxication), desmodium (stimule le drainage hépatique)
    Les synergies avec les huiles essentielles
    Huiles essentielles : romarin à verbénone (traitement des troubles hépatiques), carotte (contre les troubles hépatiques)
    Les synergies avec d'autres actifs
    Autres actifs : huile de pépins de courge (effet nettoyant sur le foie et le côlon)
  • Troubles digestifs :

    Les synergies avec d'autres plantes
    Plantes : curcuma (contre les troubles digestifs), gingembre (contre la digestion difficile, les nausées)
    Les synergies en ajoutant des huiles essentielles
    Huiles essentielles : menthe poivrée (contre l’indigestion, les nausées), tea tree (contre la gastro-entérite), etragon (digestion, antispasmodique), basilic exotique (antispasmodique, digestive)
    Les autres synergies
    Autres actifs : Charbon végétal (contre les ballonnements, reflux, aigreurs)

Précautions d’emploi du chardon Marie en phytothérapie (gélule, poudres, etc…)

Précautions d’emploi et contre-indications du chardon Marie:


Ces informations ne sont pas exhaustives !! Toujours consulter également les indications sur la packaging du produit ainsi que les recommandations du fabricant. En cas de doute consultez l'avis d'un professionnel de la santé.


Les personnes allergiques aux plantes de la famille des astéracées doivent éviter de consommer du chardon Marie. Le chardon Marie ayant des vertus dépuratives, il peut diminuer l’efficacité, de certains médicaments : il est toujours nécessaire de se référer à un avis du médecin en cas de traitement. Le chardon marie est contre-indiqué pour les personnes souffrant d’obstruction des voies biliaires étant donné qu’il stimule la sécrétion de la bile.

  • Tenir hors de portée des jeunes enfants.
  • Déconseillé aux enfants, femmes enceintes ou allaitantes.
  • Utilisation réservée à l’adulte.
  • Ce produit ne peut se substituer à un régime alimentaire varié et à un mode de vie sain.
  • Ne pas dépasser la dose journalière conseillée.

Interactions à considérer avec le chardon Marie:


La silymarine ayant des effets sur la glycémie (taux de sucre dans le sang), elle pourrait interagir avec d’autres plantes agissant sur la glycémie. Attention également si vous prenez des médicaments contre le diabète. Parlez-en à votre médecin.
Le chardon Marie pourrait moduler l’activité de certaines enzymes hépatiques qui métabolisent les médicaments. Il pourrait donc augmenter ou diminuer l’efficacité de certains médicaments même si dans la majorité des cas, ces interactions sont négligeables.

Synthèse de recherches et d’études sur le chardon Marie

Les recherches scientifiques sur les compléments alimentaires pour la santé

Chardon marie et troubles hépatiques


Depuis l'Antiquité, le chardon Marie est utilisé pour les maladies liées au foie et à la bile. C'est pourquoi les autorités sanitaires européennes reconnaissent l'utilisation traditionnelle de la plante pour les troubles hépatiques et biliaires. De même, en 2004, l'Organisation Mondiale de la Santé reconnaît l'efficacité du chardon Marie dans le «traitement complémentaire des hépatites aiguës et chroniques provoquées par l’abus d’alcool, certains médicaments et des substances toxiques »

Selon Rudolf Weiss, phytothérapeute, la plante agit en régénérant les cellules du foie, ce qui permettrait d'atténuer les effets de certaines maladies, produits toxiques ou médicaments.

Toutefois, les études scientifiques prouvant les effets bénéfiques du chardon Marie sur les troubles hépatiques manquent. Elles reconnaissent toutefois les vertus de la sylimarine : « elle agit en tant qu'antioxydant, en réduisant la production de radicaux libres, possède une activité antifibrotique et peut agir comme un agent bloquant des toxines, en inhibant les toxines sur les récepteurs cellulaires du foie » indique une étude de 2010 parue dans Phytotherapy research.

De même, une étude de 2015 parue dans AntiCancer Drugs reconnaît « le rôle de la sylimarine comme traitement chimio préventif et thérapeutique en cas d'hépato carcinome (cancer primitif du foie) », tout en indiquant la nécessité de mener des recherches plus poussées sur ces effets.

Enfin, une étude de 2010 montre que la sylimarine « inhibe le virus de l'hépatite C et montre également un effet antioxydant, anti-inflammatoire et une action immuno-modulatoire qui contribue à son effet hépato protecteur ».

Bibliographie de cette étude: Weiss Rudolf, « Herbal Medicine », 2ème édition, 2000. Organisation mondiale de la santé. WHO monographs on selected medicinal plants, vol. 2, Suisse, 2002. Milk thistle in liver diseases: past, present, future. Abenavoli L, Capasso R, Milic N, Capasso F. Phytother Res. 2010 Oct;24(10):1423-32. Mastron JK, Siveen KS, Sethi G, Bishayee A. Silymarin and hepatocellular carcinoma: a systematic, comprehensive, and critical review. Anticancer Drugs. 2015 Jun;26(5):475-86. Stephen J Polyak, Chihiro Morishima,a Volker Lohmann,d Sampa Pal,a David Y. W. Lee,e ,Yanze Liu,eTyler N. Graf,f and Nicholas H. Oberlies, Identification of hepatoprotective flavonolignans from silymarin, Proceedings of the National Academy of Sciences, 2010 Mar 30; 107(13): 5995–5999.



Chardon marie et troubles biliaires


Aux États-Unis, tous les ans, 500.000 personnes subissent une opération visant à retirer les calculs biliaires. Leur apparition est principalement due à une alimentation trop riche en graisses et en protéines animales. Plusieurs études ont montré que le chardon Marie était efficace dans la prévention et le traitement des calculs biliaires. En effet, la plante aide à favoriser l'écoulement de la bile et diminue le cholestérol présent dans celle-ci, permettant ainsi de réduire l'apparition de calculs biliaires (qui sont composés majoritairement de cholestérol cristallisé).

Dans son article Le chardon Marie : le protecteur naturel du foie, Michael Castleman indique qu'un régime pauvre en cholestérol, allié à une prise d'extrait de chardon Marie, aidait à prévenir l'apparition de calculs biliaires. « Dans une étude, on a donné 420 mg de sylimarine à des patients atteints de calculs biliaires. Sans changement de régime, après plusieurs semaines, ils ont montré une réduction significative de leur concentration de cholestérol dans leur bile, ce qui minimise le risque de formation de cailloux ».

Bibliographie de cette étude: Murray Michael N.D, The Healing Power of Herbs, Rocklin, Californie, 1995, p. 248. Castleman, Michael: Milk Thistle:   Nature's Liver Protector, http://www.herballegacy.com/McCorrie_Chemical.html

Conclusion et avis du professionnel:

On recommande le chardon Marie en cas de troubles hépatiques et biliaires : ses propriétés hépato protectrices ont depuis longtemps été reconnues dans les sociétés européennes, et validées par les autorités de santé. Son principe actif, la sylimarine, permet la régénération des cellules du foie, et agit ainsi en prévention et en traitement de certaines maladies du foie et de la vésicule biliaire.
Ses vertus antioxydantes et dépuratives jouent également un rôle dans le traitement des troubles digestifs. Si son utilisation pour les troubles hépatiques et biliaires est reconnue par les spécialistes, il manque cependant encore d'études de référence pour étayer ses effets thérapeutiques.



Les données résumées ici sont données à titre d’information et ne peuvent engager notre responsabilité.
Pour de plus amples informations quant à l’utilisation, le mode d’emploi, les précautions à prendre et usages déconseillés, veuillez-vous référer à la fiche commerciale et étiquette de vos produits. Les compléments alimentaires décrits ici sont des produits naturels à base de plantes. Ils ne sont pas pour autant sans danger et sans interactions possibles avec d’autres médicaments ou traitements. Il est donc très important de respecter les doses conseillées et de préciser à votre médecin ou votre pharmacien que vous prenez ces produits : lui seul sera à même de déterminer si des interactions existent entre le complément alimentaire et un autre traitement ou médicament que vous prendriez.
Les pathologies citées dans cet article, sont des maladies qui peuvent être graves voire engager le pronostic vital. La visite chez un médecin reste indispensable. Lui seul sera à même de réaliser un diagnostic précis et de vous procurer, cas échéant, le traitement le plus approprié.

Bibliographie


  • The Complete German Commission E Monographs - Therapeutic Guide to Herbal Medicines, American Botanical Council, 1998
  • Murray Michael N.D, The Healing Power of Herbs, Rocklin, Californie, 1995, p. 248.
  • Castleman, Michael: Milk Thistle:   Nature's Liver Protector, http://www.herballegacy.com/McCorrie_Chemical.html
  • Weiss Rudolf, « Herbal Medicine », 2ème édition, 2000
  • Guide des plantes qui soignent, Vidal, 2010
  • Organisation mondiale de la santé. WHO monographs on selected medicinal plants, vol. 2, Suisse, 2002.
  • Festy D. Ma bible des huiles essentielles Ed. Leduc S 2008
  • R. Carducci et al. (mai 1996) Silibinin and acute poisoning with Amanita phalloides. Minerva Anestesiologica 62 (5): 187–93
  • Milk thistle in liver diseases: past, present, future. Abenavoli L, Capasso R, Milic N, Capasso F. Phytother Res. 2010 Oct;24(10):1423-32.
  • Mastron JK, Siveen KS, Sethi G, Bishayee A. Silymarin and hepatocellular carcinoma: a systematic, comprehensive, and critical review. Anticancer Drugs. 2015 Jun;26(5):475-86
  • Stephen J Polyak, Chihiro Morishima, Volker Lohmann, Sampa Pal, David Y. W. Lee, Yanze Liu,eTyler N. Graf,  and Nicholas H. Oberlies, Identification of hepatoprotective flavonolignans from silymarin, Proceedings of the National Academy of Sciences, 2010 Mar 30; 107(13): 5995–5999.


NOTE: Cet article a été rédigé par un pharmacien. Les données qui y sont résumées proviennent de la littérature scientifique et des références citées ci-dessus. Pour un avis médical, en cas de symptômes particuliers ou prolongés, veuillez consulter votre médecin. Lui seul sera à même de réaliser un diagnostique précis et de vous procurer, cas échéant, le traitement le plus approprié.

Articles en relation

Partager ce contenu