Vous êtes dans la ZONE DOSSIER. Pour retourner dans la boutique cliquez que le logo

Valériane, guide des propriétés, utilisations et bienfaits



Propriétés et utilisations principales de la valériane

La valériane est une plante médicinale principalement reconnue pour ses effets sédatifs et relaxants permettant de traiter les troubles du sommeil comme les insomnies et les difficultés d’endormissement. Elle aurait un effet positif sur la qualité et la durée du sommeil. On lui attribue également un rôle efficace et bénéfique face aux problèmes de stress, d’angoisses et d’anxiété ainsi que des propriétés antispasmodiques. Elle aurait enfin, un effet antinévralgique et antirhumatismal, soulageant les douleurs nerveuses et les rhumatismes.

Utilisations et bienfaits de la valériane en phytothérapie (gélule, poudres, etc…)

Principales utilisations de la valériane:


  • Troubles du sommeil : Soigner les problèmes de troubles du sommeil avec de la valériane
  • Anxiété, stress : Soigner les problèmes de anxiété, stress avec de la valériane
  • Agitation nerveuse : Soigner les problèmes de agitation nerveuse avec de la valériane

Utilisations secondaires de la valériane:


  • Rhumatismes : Traiter naturellement les problèmes de rhumatismes avec de la valériane
  • Névralgies : Traiter naturellement les problèmes de névralgies avec de la valériane
  • Spasmes digestifs : Traiter naturellement les problèmes de spasmes digestifs avec de la valériane
  • Palpitations : Traiter naturellement les problèmes de palpitations avec de la valériane
  • Troubles prémenstruels : Traiter naturellement les problèmes de troubles prémenstruels  avec de la valériane

Différentes formes d'utilisation de la valériane:


La valériane peut se consommer sous différentes formes:

  • Bien que la gélule reste la forme la plus pratique, la valériane est disponible sous d’autres formes.
  • Poudre : à utiliser mélangée à de l’eau au coucher.
  • Tisane et décoction : faire bouillir de l’eau et laisser-y infuser la valériane quelques minutes. A prendre de préférence le soir.
  • Teinture : à diluer dans un verre d’eau
  • Cataplasmes : désuet de nos jours

Propriétés et bien bienfaits de la valériane

Carte d'identité de la valériane

  • Nom botanique :
    Valeriana officinalis
  • Synonymes :
    herbe aux chats, herbe de Notre-Dame
  • Famille :
    valérianacées
  • Partie utilisée :
    racine
  • Epoque de récolte :
    automne
  • Origine géographique :
    France, Allemagne, Croatie, Pologne
Les propriétés

Les propriétés de la valériane en détail:

  • La valériane comme sédatif (troubles du sommeil):

    Un sédatif est une substance qui a une action calmante sur le système nerveux central, provoquant une relaxation et un apaisement, réduisant l’anxiété, l’agitation et le stress. Il entraîne une certaine somnolence et ralentit la respiration. Les médicaments sédatifs traditionnels (ou allopathiques) peuvent créer une dépendance et l’arrêt soudain de leur consommation peut provoquer des symptômes de sevrage tels que l’insomnie, l’agitation et l’anxiété. En France, un médicament contenant de la valériane est « traditionnellement indiqué dans le traitement symptomatique des états neurotoniques des adultes et des enfants, notamment en cas de troubles mineurs du sommeil ». L’ESCOP (European Scientific Cooperative on Phytotherapy), l’Organisation Mondiale de la Santé et la Commission E ont également reconnu la valériane comme une plante traitant l’anxiété, l’agitation nerveuse mais également les troubles du sommeil provoqués par un état anxieux. L’anxiété et les troubles du sommeil allant souvent de pair, en régulant le sommeil, la valériane peut aussi aider dans la lutte contre le stress. C’est pour ses nombreuses propriétés, que la valériane est utilisée depuis l’antiquité.
  • La valériane comme antispasmodique :

    Un antispasmodique est une substance destinée à traiter les spasmes. Ceux-ci sont généralement digestifs ou génito-urinaires et correspondent à d’intenses contractions des muscles involontaires (ceux que l’on ne contrôle pas par la volonté) qui surviennent de manière brutale. La valériane est souvent utilisée comme antispasmodique, en particulier pour les crampes abdominales et les crampes utérines. Elle serait efficace contre la dysménorrhée (douleur qui précède, accompagne ou suit la menstruation). Tout cela encourage à penser que cette plante médicinale pourrait avoir un effet bénéfique face à des pathologies qui affectent les muscles digestifs.
  • La valériane comme antinévralgique :

    La névralgie est une douleur d’origine neurologique, qui peut faire penser à une brûlure, une coupure ou un choc électrique par son type et son intensité. Elle fait suite à l’inflammation ou la lésion d’un nerf et peut continuer une fois la lésion ou l’inflammation résorbée. Elle peut être permanente ou survenir brutalement, soit faisant suite à un mouvement ou l’appui sur la zone en question, soit de manière spontanée. C’est une pathologie nerveuse qui peut devenir très handicapante pour les individus qui en souffrent. La racine de valériane pourrait avoir un effet bénéfique contre la névralgie du trijumeau (névralgie faciale), très douloureuse. Parfois qualifiée de tic douloureux, celle-ci se manifeste par des douleurs vives touchant un côté du visage. La valériane, de par son effet apaisant, permettrait de réduire la pression sur les nerfs, remédiant ainsi à la cause fondamentale de la névralgie faciale. Elle serait également efficace contre les douleurs spasmodiques associées.
Les synergies

Les synergies les plus intéressantes à base de valériane

Afin d’optimiser les effets de la valériane, il est possible, voire même conseillé de l’associer à d’autres plantes, huiles essentielles ou actifs naturels. Vous trouverez ici quelques conseils selon le problème concerné :
  • Troubles du sommeil, anxiété, stress :

    Les synergies à base de plantes
    Plantes : mélisse (soulage la nervosité, les troubles du sommeil et aide à la digestion), passiflore (aide contre l’anxiété et la nervosité) et camomille (contre l’agitation et l'insomnie nerveuse)
    Les synergies avec les huiles essentielles
    Huiles essentielles : ylang-ylang (contre les insomnies et la nervosité), lavande fine et lavandin (troubles du sommeil, nervosité), néroli (nervosité, difficultés d’endormissement)
    Les synergies avec d'autres actifs
    Autres actifs : magnésium (aide à réduire l’anxiété), mélatonine (facilite l’endormissement, améliore la qualité du sommeil)
  • Troubles de l’humeur, dépression :

    Les synergies avec d'autres plantes
    Plantes : millepertuis (traite la dépression légère à modérée), safran (effet positif sur les symptômes de la dépression), rhodiola (atténue l’anxiété et la dépression)
    Les synergies en ajoutant des huiles essentielles
    Huiles essentielles : pamplemousse (apaise les chocs émotionnels et la dépression), encens (aide à la méditation et apaise l'esprit), achillée millefeuille (contre la dépression latente et l’humeur vacillante)
    Les autres synergies
    Autres actifs : tryptophane (précurseur de la sérotonine : traitement de la dépression), L-tyrosine (effet antidépresseur présumé)
  • Douleurs spasmodiques :

    Les synergies supplémentaires avec des plantes
    Plantes : mélisse (soulage les spasmes gastro-intestinaux mineurs) gingembre (contre les troubles digestifs), fenouil (contre les troubles digestifs)
    Les synergies aux huiles
    Huiles essentielles : estragon (antispasmodique puissant), menthe poivrée (tonique digestif), sauge sclarée (réduit les douleurs menstruelles)
    Les remèdes avec d'autres actifs
    Autres actifs : arginine (contre la digestion difficile), huile d’onagre (soulage les troubles prémenstruels)

Précautions d’emploi de la valériane en phytothérapie (gélule, poudres, etc…)

Précautions d’emploi et contre-indications de la valériane:


Ces informations ne sont pas exhaustives !! Toujours consulter également les indications sur la packaging du produit ainsi que les recommandations du fabricant. En cas de doute consultez l'avis d'un professionnel de la santé.


La valériane peut créer un état de somnolence, c’est pourquoi il est important de respecter les doses thérapeutiques, en particulier en cours de journée.

Consommée sur du long terme, la valériane peut s’avérer toxique pour le foie. C’est pourquoi il est déconseillé de suivre un traitement à base d’extrait de racine de valériane pendant plus de 6 semaines. Ayant été associée à des cas de lésions au foie et d’infections du pancréas, il est important de consulter votre médecin si jamais vous avez une pathologie touchant le pancréas, le foie ou la vésicule biliaire.

  • Tenir hors de portée des jeunes enfants, Utilisation réservée à l’adulte.
  • Déconseillé aux enfants de moins de 12 ans, femmes enceintes ou allaitantes.
  • Ce produit ne peut se substituer à un régime alimentaire varié et à un mode de vie sain.
  • Ne pas dépasser la dose journalière conseillée.

Interactions à considérer avec la valériane:


Attention ! La valériane peut augmenter la durée de l’effet sédatif des médicaments du système nerveux central utilisés pour traiter des problèmes tels que l’anxiété, l’insomnie, les troubles psychiatriques ou les crises d’épilepsie. De par ses propriétés sédatives, la valériane peut aussi augmenter le risque de somnolence de ces médicaments. Il est également conseillé d’éviter de consommer de l’alcool, pour les mêmes raisons.
La valériane peut amplifier les effets de l’halopéridol (neuroleptique typique de première génération) et provoquer des lésions au foie. De même, elle peut augmenter le risque d’effets indésirables de médicaments métabolisés par les cytochromes P450.
La valériane peut également accroître les effets d’autres plantes sédatives ou la toxicité sur le foie de certaines plantes.
En cas de doute, consultez votre médecin ou votre pharmacien.

Synthèse de recherches et d’études sur la valériane

Les recherches scientifiques sur les compléments alimentaires pour la santé

Valériane et sommeil : le point sur la question


Les troubles du sommeil touchent un grand nombre de personnes à travers le monde. Les insomnies plus particulièrement, peuvent devenir très handicapantes dans la vie de tous les jours et empêcher les individus qui en souffrent d’effectuer leurs activités quotidiennes correctement. C’est pourquoi nous avons décidé de nous pencher sur les effets qu’aurait la valériane sur le sommeil.

ATTENTION : La valériane ne peut en aucun cas remplacer l’avis d’un médecin généraliste.

On parle des effets de la valériane depuis l’Antiquité et de nos jours, elle est fréquemment utilisée pour traiter les troubles du sommeil, en particulier en Europe. La recherche sur la valériane a beaucoup progressé depuis le siècle dernier, notamment pour ce qui est de son effet sur le sommeil.

Une revue systémique a identifié et évalué neuf essais cliniques randomisés (= les personnes recevant le placebo et celles recevant la valériane ont été choisies au hasard) en double-aveugle (= ni le médecin, ni le patient ne sait si le patient est traité avec un placebo ou la valériane) étudiant les effets de la valériane face à ceux d’un placebo chez les individus souffrant de troubles du sommeil. Bien que chacune de ces études ait présenté des biais, trois d’entre elles se sont démarquées.

Dans la première étude, les chercheurs ont administré trois préparations à 128 volontaires. 400 mg d’extrait fluide de valériane, un produit contenant 60 mg de valériane et 30 mg de houblon ainsi qu’un placebo. Les participants ont pris chacune de ces préparations trois fois dans un ordre aléatoire sur neuf nuits non consécutives puis, ont rempli un questionnaire chaque lendemain matin. L’extrait fluide de valériane a montré de meilleurs effets que le placebo au niveau du temps d’endormissement, de la qualité du sommeil et du nombre de réveils nocturnes. Bien que ce résultat ne permette pas d’affirmer que la valériane soit efficace contre l’insomnie, ces résultats restent encourageants.

La seconde étude a évalué les effets d’un extrait fluide de valériane (450mg ou 900 mg) face à ceux d’un placebo sur la latence d’endormissement chez huit volontaires souffrant d’insomnie légère. La préparation contenant 450 mg d’extrait fluide de valériane a fait passer la latence d’endormissement de 16 à 9 minutes (ce qui est similaire à l’effet des benzodiazépines, groupe de molécules allopathiques sédatives par excellence). Dans les questionnaires remplis par les participants, il a été noté que la préparation de 900 mg a permis une amélioration de la qualité du sommeil mais a également entraîné plus de somnolence le lendemain. Cependant, ces résultats ne sont pas réellement cliniquement significatifs étant donné le faible nombre de participants qui rend difficile la généralisation sur une population plus large.

La troisième étude a évalué les effets de la valériane (600 mg d’une préparation de racine de valériane séchée) face au placebo chez 121 participants souffrant d’insomnie et ce, durant 28 jours. A la fin de l’essai, le groupe ayant reçu l’extrait de racine de valériane a témoigné d’une diminution des symptômes liés à l’insomnie. La différence d’amélioration entre le placebo et la valériane a augmenté à partir du 14ème jour.

Les essais cliniques restent cependant insuffisants pour pouvoir affirmer l’efficacité de la valériane dans le traitement des troubles du sommeil mais tous ces résultats précurseurs restent prometteurs.

D’autre part, une méta-analyse de seize études cliniques différentes portant sur l’effet de l’extrait de racine de valériane sur les troubles du sommeil face à celui du placebo, a montré des résultats intéressants. Les seize études ont porté sur 1093 individus au total et des doses entre 225 mg et 1215 mg d’extrait de racine de valériane leur ont été administrées quotidiennement. Bien que les études concernées ont présenté quelques problèmes méthodologiques, la conclusion de cette revue systémique reste encourageante et suggère que la valériane peut améliorer la qualité du sommeil en raccourcissant notamment le temps d’endormissement. Qui plus est, ses effets secondaires sont moindres comparés à ceux des somnifères habituellement prescrits. Toutefois, les auteurs de cette méta-analyse estiment qu’en raison des limitations induites par ces seize études, de plus vastes essais randomisés contrôlés, suivant des lignes directrices établies, devraient être menés pour pouvoir obtenir des résultats plus concluants. Il faudrait pouvoir déterminer la dose quotidienne nécessaire pour que la racine de valériane soit efficace mais également évaluer les effets indésirables, en prenant en compte le développement d’une tolérance et les effets de sevrage.

Bibliographie de cette étude: Valerian for insomnia: a systematic review of randomized clinical trials. Stevinson C, Ernst E. Sleep Med. 2000.
Assessing the quality of reports of randomized clinical trials: is blinding necessary? Jadad AR, Moore RA, Carroll D, et al. Controlled Clinical Trials.1996.
Aqueous extract of valerian root (Valeriana officinalis L.) improves sleep quality in man. Leathwood PD, Chauffard F et al. Pharmacology, Biochemistry and Behavior.1982.
Aqueous extract of valerian reduces latency to fall asleep in man. Leathwood PD, Chauffard F Planta Medica.1985.
Valerian for Sleep: A Systematic Review and Meta-Analysis. Stephen Bent, Amy Padula et al. Am J Med. 2006

Conclusion et avis du professionnel:

La valériane est reconnue pour ses propriétés sédatives, déstressantes et inductrices de sommeil depuis plusieurs siècles. Elle peut avoir un effet bénéfique chez les individus souffrant de troubles légers du sommeil mais également être utilisée en traitement complémentaire pour des problèmes d’anxiété et d’agitation nerveuse. . En l’absence d’amélioration après quatre semaines de traitement, une consultation médicale est vivement conseillée.

Bien que les résultats de certaines études sont encourageants, il faut pousser la recherche plus loin afin de mieux comprendre les effets de cette plante médicinale sur l’organisme humain, ainsi que les effets indésirables qui pourraient lui être associés.



Les données résumées ici sont données à titre d’information et ne peuvent engager notre responsabilité.
Pour de plus amples informations quant à l’utilisation, le mode d’emploi, les précautions à prendre et usages déconseillés, veuillez-vous référer à la fiche commerciale et étiquette de vos produits. Les compléments alimentaires décrits ici sont des produits naturels à base de plantes. Ils ne sont pas pour autant sans danger et sans interactions possibles avec d’autres médicaments ou traitements. Il est donc très important de respecter les doses conseillées et de préciser à votre médecin ou votre pharmacien que vous prenez ces produits : lui seul sera à même de déterminer si des interactions existent entre le complément alimentaire et un autre traitement ou médicament que vous prendriez.
Les pathologies citées dans cet article, sont des maladies qui peuvent être graves voire engager le pronostic vital. La visite chez un médecin reste indispensable. Lui seul sera à même de réaliser un diagnostic précis et de vous procurer, cas échéant, le traitement le plus approprié.

Bibliographie


  • The Retrospect of Practical Medicine and Surgery. William Braithwaite, ‎James Braithwaite, ‎Edmond F. Trevelyan. 1868
  • Herbal Medicine From the Heart of the Earth. Sharol M. Tilgner. 1999
  • Valeriana Officinalis : Analytical, Quality Control, and Therapeutic Monograph. Roy Upton. 1999
  • Valerian. Or, the virtues of that root in nervous disorders; and the characters which distinguish the true from the false. John Hill. 1772
  • https://ods.od.nih.gov/
  • The effect of Valerian root extract on the severity of pre menstrual syndrome symptoms. Zahra Behboodi Moghadam,a Elham Rezaei et al. J Tradit Complement Med. 2016
  • Treating depression comorbid with anxiety--results of an open, practice-oriented study with St John's wort WS 5572 and valerian extract in high doses. Müller D, Pfeil T. Phytomedicine. 2003
  • The effects of Valeriana officinalis L. hydro-alcoholic extract on depression like behavior in ovalbumin sensitized rats. Ali Neamati, Fariba Chaman et al. J Pharm Bioallied Sci. 2014
  • Agence du médicament (1998). Médicaments à base de plantes - Les cahiers de l’Agence n°3, 81 p. Saint-Denis
  • Antispasmodic and blood pressure lowering effects of Valeriana wallichii are mediated through K+ channel activation. Gilani AH, Khan AU et al. J Ethnopharmacol. 2005
  • https://www.vidal.fr/
  • An Alternative Treatment for Anxiety: A Systematic Review of Human Trial Results Reported for the Ayurvedic Herb Ashwagandha (Withania somnifera). Morgan A. Pratte, Kaushal B. Nanavati et al. J Altern Complement Med. 2014 
  • The effects of magnesium supplementation on subjective anxiety. Boyle NB, Lawton CL. Magnes Res. 2016
  • Efficacy and safety of exogenous melatonin for secondary sleep disorders and sleep disorders accompanying sleep restriction: meta-analysis. Buscemi N1, Vandermeer B et al. BMJ. 2006
  • Saffron (Crocus sativus L.) and major depressive disorder: a meta-analysis of randomized clinical trials. Hausenblas HA, Saha D et al. J Integr Med. 2013 Handbook of African Medicinal Plants. Maurice Iwu. 2014
  • Ma bible de la phytothérapie: Le guide de référence pour se soigner avec les plantes. S. Lacoste. 2014
  • Second-tier natural antidepressants: review and critique. Iovieno N, Dalton ED et al. J Affect Disord. 2011
  • Serotonin a la carte: supplementation with the serotonin precursor 5-hydroxytryptophan. Turner EH, Loftis JM et al. Pharmacol Ther. 2006
  • The Antidepressant Effect of L-Tyrosine-Loaded Nanoparticles: Behavioral Aspects. Abdelrahman Alabsi,Adel C. Khoudary, et al. Ann Neurosci. 2016
  • https://eurekasante.vidal.fr/medicaments
  • Les huiles essentielles. Joëlle Le Guehennec. 2017
  • https://www.mskcc.org
  • Valerian for insomnia: a systematic review of randomized clinical trials. Stevinson C, Ernst E. Sleep Med. 2000.
  • Assessing the quality of reports of randomized clinical trials: is blinding necessary? Jadad AR, Moore RA, Carroll D, et al. Controlled Clinical Trials.1996.
  • Aqueous extract of valerian root (Valeriana officinalis L.) improves sleep quality in man. Leathwood PD, Chauffard F et al. Pharmacology, Biochemistry and Behavior.1982.
  • Aqueous extract of valerian reduces latency to fall asleep in man. Leathwood PD, Chauffard F Planta Medica.1985.
  • Valerian for Sleep: A Systematic Review and Meta-Analysis. Stephen Bent, Amy Padula et al. Am J Med. 2006


NOTE: Cet article a été rédigé par un pharmacien. Les données qui y sont résumées proviennent de la littérature scientifique et des références citées ci-dessus. Pour un avis médical, en cas de symptômes particuliers ou prolongés, veuillez consulter votre médecin. Lui seul sera à même de réaliser un diagnostique précis et de vous procurer, cas échéant, le traitement le plus approprié.

Articles en relation

Partager ce contenu