Vous êtes dans la ZONE DOSSIER. Pour retourner dans la boutique cliquez que le logo

Passiflore, guide des propriétés, utilisations et bienfaits



Propriétés et utilisations principales de la passiflore

La passiflore surnommée « fleur de la passion » en raison de ses fleurs magnifiques, possède de puissantes propriétés sédatives et antispasmodiques. Ses bienfaits nous permettent de récupérer plus facilement un sommeil profond et réparateur. De plus, elle agit également sur l’anxiété, le stress et les palpitations. La passiflore offre un intérêt majeur : elle ne procure pas de baisse de vigilance et n’entraine aucune accoutumance contrairement aux somnifères classiques, qui procurent un sommeil artificiel (rarement réparateur). Elle est enfin utilisée comme traitement de choix dans le cadre de certains sevrages aux hypnotiques, en association avec d’autres plantes que nous verrons par la suite.

Utilisations et bienfaits de la passiflore en phytothérapie (gélule, poudres, etc…)

Principales utilisations de la passiflore:


  • Stress : Soigner les problèmes de stress avec de la passiflore
  • Irritabilité, tension nerveuse, anxiété : Soigner les problèmes de irritabilité, tension nerveuse, anxiété  avec de la passiflore
  • Sommeil : Soigner les problèmes de sommeil  avec de la passiflore
  • Tachycardie (rythme cardiaque rapide) : Soigner les problèmes de tachycardie (rythme cardiaque rapide) avec de la passiflore
  • Spasmes musculaires (crampes) et nerveux : Soigner les problèmes de spasmes musculaires (crampes) et nerveux avec de la passiflore
  • Sevrage aux somnifères et aux anxiolytiques conventionnels. : Soigner les problèmes de sevrage aux somnifères et aux anxiolytiques conventionnels. avec de la passiflore

Utilisations secondaires de la passiflore:


  • Asthme : Traiter naturellement les problèmes de asthme avec de la passiflore
  • Convulsions : Traiter naturellement les problèmes de convulsions avec de la passiflore
  • Dépression : Traiter naturellement les problèmes de dépression avec de la passiflore
  • Douleurs : maux de tête, rage de dents et douleurs prémenstruelles. : Traiter naturellement les problèmes de douleurs : maux de tête, rage de dents et douleurs prémenstruelles. avec de la passiflore

Différentes formes d'utilisation de la passiflore:


La passiflore peut se consommer sous différentes formes:

  • En gélules (contenant de la poudre de passiflore) qui est la forme la plus pratique.
  • En poudre : à diluer dans de l’eau et à prendre de préférence au coucher
  • En infusion : faire bouillir de l’eau et laisser-y infuser le sachet de passiflore quelques minutes
  • En teinture : à diluer dans un verre d’eau en usage interne

Propriétés et bien bienfaits de la passiflore

Carte d'identité de la passiflore

  • Nom botanique :
    Passiflora incarnata
  • Synonymes :
    fleur de la passion
  • Famille :
    passifloracées
  • Partie utilisée :
    plante aérienne fleurie
  • Epoque de récolte :
    été, automne
  • Origine géographique :
    France, Espagne, Italie
Les propriétés

Les propriétés de la passiflore en détail:

La passiflore est composée, de flavonoïdes, de vitamine C et d’alcaloïdes. C’est la synergie de ces trois composants qui lui confèrent ses puissantes propriétés !
  • La passiflore contre l’anxiété et le stress :

    Les flavonoïdes et les alcaloïdes de la passiflore lui confèrent de puissants effets relaxants lui permettant ainsi d’être une des plantes les plus efficaces pour lutter contre le stress et l’anxiété. L’Agence européenne du médicament reconnaît d’ailleurs son usage traditionnel pour améliorer l’anxiété modérée. De plus, la passiflore permet également de réduire les symptômes associés à cette anxiété, comme les palpitations cardiaques ou les spasmes digestifs. Elle diminue ainsi la nervosité induite par une vie stressante. Bien que le mécanisme d’action de la passiflore dans l’anxiété ne soit pas encore totalement élucidé, il semblerait que le neurotransmetteur GABA (ou gamma amino butyric acid) serait impliqué dans son mode d’action (note : un neurotransmetteur est une substance circulant dans notre système nerveux et aidant au transfert d’informations. Le GABA est connu pour avoir des effets relaxants. Par opposition, le glutamate, autre neurotransmetteur est considéré comme excitateur. La balance de ses 2 neurotransmetteurs est importante pour le bon fonctionnement du système nerveux central).

    NOTE : La passiflore, du fait de ses puissantes propriétés anxiolytiques est un des seuls remèdes naturels à avoir été comparé à l’oxazépam (benzodiazépine ou anxiolytique classique). Une efficacité comparable a été suggérée.
  • La passiflore pour un sommeil réparateur :

    Grâce à sa composition en flavonoïdes et alcaloïdes, la passiflore favorise efficacement le sommeil. Cette plante est donc particulièrement indiquée et conseillée en en cas de troubles de sommeil. En effet, elle induit un sommeil naturel et réparateur, sans provoquer d’éventuels effets secondaires liés aux somnifères classiques (confusions, chutes, troubles de l’attention ou du comportement). De plus elle ne provoque pas d’effet de dépendance ou d’accoutumance.
  • La passiflore comme aide au sevrage et substitut des hypnotiques classiques :

    Sans accoutumance ni dépendance, la passiflore constitue un excellent moyen de sevrage et un substitut des hypnotiques classiques dont les effets sont extrêmement néfastes à long terme.
Les synergies

Les synergies les plus intéressantes à base de passiflore

Il peut être intéressant, pour potentialiser les effets de la passiflore, de l’associer avec d’autres plantes, huiles essentielles ou actifs naturels. Voici donc quelques idées en fonction de la pathologie à traiter :
  • Pour les troubles de sommeil, cauchemar, sommeil non réparateur :

    Les synergies à base de plantes
    Plantes : mélisse (aide contre l’anxiété, et les troubles du sommeil), escholtzia (sédative et anti-stress), camomille (traite l’insomnie et l’agitation d’origine nerveuse), valériane (favorise l’endormissement et améliore la qualité du sommeil sans accoutumance)
    Les synergies avec les huiles essentielles
    Huiles essentielles : lavande vraie (calmante, sédative), marjolaine à coquilles (sédative et calmante nerveuse importante), camomille romaine et néroli (sédative et antidépressive), mandarine (calmante et relaxante).
    Les synergies avec d'autres actifs
    Autres actifs : pas de recommandation particulière.
  • Pour les angoisses :

    Les synergies avec d'autres plantes
    Plantes : valériane (réduit la nervosité et l’agitation lié au stress), houblon (sédative et relaxante)
    Les synergies en ajoutant des huiles essentielles
    Huiles essentielles : Lavande vraie (calmante, sédative), Orange douce (sédative, anxiolytique, relaxante nerveuse, calmante), petit grain bigarde (calmante et relaxante).
    Les autres synergies
    Autres actifs : pas de recommandation particulière.
  • Stress se traduisant par des palpitations :

    Les synergies supplémentaires avec des plantes
    Plantes : aubépine (régulateur du rythme cardiaque)
    Les synergies aux huiles
    Huiles essentielles : Lavande vraie (calmante, sédative), camomille noble (calmante du SNC, sédative, anxiolytique, régule le rythme cardiaque)
    Les remèdes avec d'autres actifs
    Autres actifs : pas de recommandation particulière.

Précautions d’emploi de la passiflore en phytothérapie (gélule, poudres, etc…)

Précautions d’emploi et contre-indications de la passiflore:


Ces informations ne sont pas exhaustives !! Toujours consulter également les indications sur la packaging du produit ainsi que les recommandations du fabricant. En cas de doute consultez l'avis d'un professionnel de la santé.


La passiflore est bien tolérée. Elle peut induire de la somnolence lorsqu’elle est consommée à dose élevée et peut alors induire des céphalées voire des troubles de la vision. Elle est cependant non toxique et ne provoque pas de dépendance. Il est quand même préférable de l’éviter avant de prendre le volant, même si la somnolence induite dépend fort de la sensibilité individuelle.

  • Tenir hors de portée des jeunes enfants.
  • Utilisation réservée à l’adulte
  • Déconseillé aux enfants, femmes enceintes ou allaitantes.
  • Ce produit ne peut se substituer à un régime alimentaire varié et à un mode de vie sain.
  • Ne pas dépasser la dose journalière conseillée.

Interactions à considérer avec la passiflore:


Attention !! La passiflore présente de nombreuses interactions aussi bien avec les plantes, les compléments alimentaires ou encore les médicaments.

Avec des plantes ou des compléments alimentaires :
Les effets sédatifs et anxiolytiques de la passiflore peuvent s’ajouter à ceux des plantes ayant les mêmes propriétés sédatives telles que la valériane, la camomille, la mélisse, etc…

Avec des médicaments :
La passiflore peut aussi augmenter le risque de somnolence de nombreux médicaments tels que les somnifères (benzodiazépines), les tranquillisants, les antidépresseurs, les antiépileptiques, les neuroleptiques, les antipsychotiques, les antalgiques, les antitussifs dérivés de l’opium, etc…
Ainsi, toute personne prenant un médicament agissant sur le système nerveux central doit discuter avec son médecin de la prise concomitante de passiflore. Enfin, la passiflore peut augmenter l’effet des médicaments anticoagulants et aggraver ainsi le risque de saignement.

Synthèse de recherches et d’études sur la passiflore

Les recherches scientifiques sur les compléments alimentaires pour la santé

Passiflore, stress et anxiété : le point sur la question


Deux études ont notamment démontré les effets bénéfiques de la passiflore.

Une de ses études, réalisée en 2001, a comparé la passiflore à un anxiolytique classique de la famille bien connue des benzodiazépines : l’oxazépam. La passiflore est d’ailleurs un des seuls traitements naturels de l’anxiété ayant fait l’objet d’études comparatives avec un traitement classique de référence comme l’oxazépam. Une efficacité équivalente a été observée dans le traitement de l’anxiété généralisée.

Une seconde étude a testé la passiflore dans le sevrage aux dépendances de dérivés opioïdes chez les toxicomanes. Utilisée comme adjuvant au traitement classique, celle-ci les aiderait en effet à surmonter les symptômes psychologiques du sevrage, ceux-ci étant moins important en présence de passiflore que lors de l’administration du traitement conventionnel seul. Les symptômes physiques sont quant à eux inchangés en présence ou en l’absence de passiflore.

L’agence européenne du médicament (EMA) considère comme « traditionnellement établi » l’usage de la passiflore pour soulager les symptômes modérés d’anxiété et les troubles du sommeil liés à cette anxiété.

L’organisation mondiale de la santé (OMS) considère la passiflore comme un « sédatif léger efficace sur l’agitation nerveuse, les insomnies et l’anxiété ». L’usage de la passiflore est aussi reconnu pour les douleurs prémenstruelles ainsi que pour les palpitations et les névralgies.

Bibliographie de cette étude: Akhondzadeh D, Naghavi HR, Vazirian M, Shayeganpour A, Rashidi H, Khani M, Passionflower in the treatment of generalized anxiety: a pilot double-blind randomized controlled trial with oxazepam, 2001 Akhondzadeh D, Kashani L, Mobaseri M, Hosseini SH, Nikzad S, Khani M, Passionflower in the treatment of opiates withdrawal: a double-blind randomized controlled trial, 2001

Conclusion et avis du professionnel:

De par ses multiples bienfaits, la passiflore est une plante efficace et polyvalente. De plus, l’un des intérêts majeurs de la passiflore est qu’elle ne procure pas (ou très peu) de baisse de vigilance et n’entraine aucune accoutumance ni dépendance. C’est donc un calmant et un sédatif très bien toléré d’autant plus qu’elle ne donne pas l’impression de lourdeur ou d’endormissement dans la journée contrairement aux somnifères et anxiolytiques classiques. Elle représente ainsi une excellente alternative aux médicaments allopathiques. Avant quelconque substitution ou modification de votre traitement habituel, il est indispensable d’en parler d’abord à votre médecin !



Les données résumées ici sont données à titre d’information et ne peuvent engager notre responsabilité.
Pour de plus amples informations quant à l’utilisation, le mode d’emploi, les précautions à prendre et usages déconseillés, veuillez-vous référer à la fiche commerciale et étiquette de vos produits. Les compléments alimentaires décrits ici sont des produits naturels à base de plantes. Ils ne sont pas pour autant sans danger et sans interactions possibles avec d’autres médicaments ou traitements. Il est donc très important de respecter les doses conseillées et de préciser à votre médecin ou votre pharmacien que vous prenez ces produits : lui seul sera à même de déterminer si des interactions existent entre le complément alimentaire et un autre traitement ou médicament que vous prendriez.
Les pathologies citées dans cet article, sont des maladies qui peuvent être graves voire engager le pronostic vital. La visite chez un médecin reste indispensable. Lui seul sera à même de réaliser un diagnostic précis et de vous procurer, cas échéant, le traitement le plus approprié.

Bibliographie


  • Sophie L, Ma bible de la phytothérapie. Ed leduc. S 2017
  • Lousse D, Macé N, Saint-Béat C, Tarif A, Le guide familial des plantes médicinales. Ed Mango 2017
  • Baudoux D et Breda M.L. Huiles essentielles chémotypées. Aromathérapie scientifique. Ed. J.O.M. 2015
  • Herba L European Medicines Agency. Assessment report on Passiflora Incarnata, 2014
  • Elsas SM, Rossi DJ, Raber J,  White G, Seeley CA,  Gregory WL, Mohr C, Pfankuch T, and  Soumyanatha A, Passiflora incarnata L. extracts elicit GABA currents in hippocampal neurons in vitro, and show anxiogenic and anticonvulsant effects in vivo, varying with extraction method, 2010
  • Taibi DM, Landis CA, in Complementary and Alternative Therapies and the Aging Population, Valerian and Other CAM Botanicals in Treatment of Sleep Disturbances, chapter4, 2009
  • Akhondzadeh D, Naghavi HR, Vazirian M, Shayeganpour A, Rashidi H, Khani M, Passionflower in the treatment of generalized anxiety: a pilot double-blind randomized controlled trial with oxazepam, 2001
  • Akhondzadeh D, Kashani L, Mobaseri M, Hosseini SH, Nikzad S, Khani M, Passionflower in the treatment of opiates withdrawal: a double-blind randomized controlled trial, 2001


NOTE: Cet article a été rédigé par un pharmacien. Les données qui y sont résumées proviennent de la littérature scientifique et des références citées ci-dessus. Pour un avis médical, en cas de symptômes particuliers ou prolongés, veuillez consulter votre médecin. Lui seul sera à même de réaliser un diagnostique précis et de vous procurer, cas échéant, le traitement le plus approprié.

Articles en relation

Partager ce contenu