Vous êtes dans la ZONE DOSSIER. Pour retourner dans la boutique cliquez que le logo

Traiter angines et maux de gorge avec les huiles essentielles

Chaque année des milliers de personnes en France sont atteintes d’angines. Vous avez mal à la gorge, des difficultés à avaler ou encore de la fièvre? Cet article est fait pour vous ! Vous y trouverez des informations sur les différents types d’angines et les maux de gorge : comment les différencier et surtout comment les prévenir ou s’il est trop tard, comment soigner maux de gorge et angines avec l’aide des huiles essentielles ou/et de la phytothérapie. Vous trouverez également dans cet article des recettes et remèdes naturels simples et efficaces.

Traiter angines et maux de gorge avec les huiles essentielles


 


   Les recettes express   

Stimuler vos défenses immunitaires contre le mal de gorge et l’angine avec une synergie de massage.

Stimuler vos défenses immunitaires contre le mal de gorge et l’angine avec une synergie de massage.

Voici une huile de massage tout aussi efficace qu’une prise par voie orale : anti-infectieuse, expectorante et stimulante immunitaire!

Ingrédients :

  • 10 gouttes d’huile essentielle de thym à thujanol
  • 5 gouttes d’huile essentielle de niaouli
  • 10 gouttes d’huile essentielle de laurier noble
  • 3 ml d’huile végétale de calendula
 

Dans un flacon codigoutte de 5ml versez tous les ingrédients

Comment l'utiliser ?

Utilisez 6 gouttes du mélange en massage sur la gorge, le thorax ou le dos 2 fois par jour (matin et soir) pendant 3 jours.

Précautions: Ne pas utiliser chez les femmes enceintes ou allaitant et les enfants de moins de 10 ans. Attention le laurier noble peut être allergisant. Ne pas utiliser chez les personnes épileptiques ou atteintes de cancers hormono-dépendants.
Synergie d’huiles essentielles pour prévenir et traiter les angines et maux de gorge

Synergie d’huiles essentielles pour prévenir et traiter les angines et maux de gorge

Si vous ne deviez retenir qu’une seule recette, ce serait celle-ci! Cette synergie fait tout ! De plus elle est sûre d’utilisation pour l’adolescent et l’adulte. En préventif tout comme en curatif, elle est extrêmement polyvalente et efficace. En préventif elle stimule également les défenses immunitaires.

Ingrédients :

  • 1 goutte d’huile essentielle de tea tree
  • 1 goutte d’huile essentielle d’eucalyptus radié
  • 1 goutte d’huile essentielle de thym à thujanol
 

Préparation: Déposez vos gouttes d’huiles essentielles sur une cuillère à café de miel, puis mélangez correctement.

Comment l'utiliser ?

Matin ou soir, 1 fois par jour en préventif. A utiliser pendant l’hiver de manière discontinue pour éviter un possible effet rebond (prise pendant trop longtemps sans interruptions, un effet rebond peut survenir: vous risquez de tomber malade à l’arrêt de la prise). Peut s’utiliser jusqu’à deux fois par jour lorsque l’infection est déclarée et ce jusqu’à amélioration des symptômes dans la limite de 5 jours maximum.

Précautions:Ne pas utiliser chez les femmes enceintes ou allaitant et les enfants de moins de 10 ans.
Gargarisme aux huiles essentielles contre le mal de gorge et les angines

Gargarisme aux huiles essentielles contre le mal de gorge et les angines

Ce gargarisme agit directement sur la gorge, là où ça fait mal, cette synergie est complète et efficace.

Ingrédients :

  • 20 gouttes de thym à thujanol
  • 8 gouttes de niaouli
  • 8 gouttes de menthe poivrée
  • 8 gouttes de sarriette des montagnes
 

Préparation : Mélangez toutes les huiles essentielles dans un flacon codigoutte.

Comment l'utiliser ?

Diluez 4 gouttes de ce mélange dans un verre d’eau tiède (avec un dispersant pour huiles essentielles). Faites des gargarismes 3 fois par jour. N’avalez pas le mélange!

Précautions: Ne pas utiliser chez les femmes enceintes ou allaitant et les enfants de moins de 10 ans, les personnes épileptiques ou atteintes de cancers hormono-dépendants. Ne pas avaler.
Mélange d’huiles essentielles à diffuser pour prévenir les infections hivernales

Mélange d’huiles essentielles à diffuser pour prévenir les infections hivernales

Parfaite pour toute la famille, elle se diffuse dans le séjour et les chambres pour assainir l’air et prévenir les infections de l’hiver.

Ingrédients:

  • 2 gouttes d’huile essentielle de ravintsara
  • 2 gouttes d’huile essentielle de pin sylvestre
  • 4 gouttes d’huile essentielle de citron
 

Préparation : Déposez les gouttes directement dans un diffuseur d’huiles essentielles.

Comment l'utiliser ?

A diffuser une à deux fois par jour dans les pièces de votre domicile. Peut aussi se diffuser dans une chambre d’enfant, mais attention, divisez les quantités par 2 (une goutte de ravintsara, une goutte de pin sylvestre et 2 gouttes de citron) et n’utilisez seulement qu’un diffuseur pour enfant : il diffuse moins fort, par intermittence et moins longtemps. Il est donc plus adapté à une petite chambre d’enfant.

Précautions:Pas de précautions particulières pour les adultes. Pour les enfants : de préférence, diffusez la synergie 1h avant le coucher et non la nuit.

Contre-indications:

Ces synergies ne doivent pas être utilisées  chez les femmes enceintes (pendant toute la grossesse), allaitant et chez les enfants de moins de 10 ans.  
Ces propriétés et modes d'utilisations ne constituent pas un avis médical. Pour un usage thérapeutique consultez un médecin.


   Qu’est-ce qu’une angine : explications et symptômes

Qu’est-ce qu’une angine : explications et symptômes

Qu’est-ce qu’une angine : explications et symptômes

Le mal de gorge peut être associé à une pathologie, certes bénigne, mais au combien dérangeante: l’angine.

L’angine est une inflammation des amygdales et de la gorge. Le mal de gorge s’accompagnera alors de fièvre et d’un gonflement des amygdales. La gorge sera rouge (angine rouge) ou parfois blanchâtre (angine blanche). Les symptômes sont quasiment identiques dans les deux cas : mal de gorge, fièvre, maux de tête et mal aux oreilles dans certains cas. Les microbes en cause sont les mêmes.

L’angine peut être d’origine virale (grande majorité des angines chez les enfants) ou bactérienne. Dans le premier cas, l’angine s’accompagnera surtout de toux. Un traitement des symptômes sera généralement suffisant (un avis médical est recommandé si les symptômes persistent). Dans le second, un gonflement des ganglions situés dans le cou et de la fièvre peuvent apparaitre.

Si vous avez ce type de symptômes associés à votre mal de gorge, il est conseillé d’aller voir un médecin. Celui-ci pourra entre-autre, déterminer si le germe responsable de l’angine est un streptocoque béta-hémolytique. C’est l’un des seuls germes qui peut causer des complications ultérieures graves au niveau cardiaque (rhumatisme articulaire aigu ou RAA) et rénal (glomérulonéphrite aigue ou GNA) notamment. Bien que peut fréquent, sa présence doit donc être écartée par votre médecin. Dans le cas où cette bactérie est présente, un traitement médical sera indispensable pour éradiquer le germe et éviter toute complication.

Les causes et origines possibles des maux de gorge

Les causes et origines possibles des maux de gorge

Le mal de gorge n’est pas une maladie mais un symptôme. Autrement dit, plusieurs pathologies, dont de nombreuses infections hivernales, peuvent induire, chez celui qui en souffre, un mal de gorge plus ou moins prononcé. Les infections des voies respiratoires hautes (c’est à dire gorge et larynx, et non les poumons) irritent les parois de la gorge (parfois à cause de la toux) et vous procurent des sensations de picotements, de brûlures et une douleur plus ou moins prononcée.

Vous avez du mal à avaler. Le mal de gorge, est un symptôme bénin contrairement, dans certains cas, à la pathologie à laquelle il est associé.

Bien que les infections hivernales (angines, pharyngites, laryngites, trachéites...) soient la cause principale de mal de gorge, d’autres facteurs et affections peuvent être associés (et déclencheur) à un mal de gorge :

  • Trop parler ou trop crier (trop fort)
  • Inhalation de fumée de cigarette
  • Air trop sec
  • Reflux gastro œsophagien
  • Acidité gastrique
  • Mononucléose
  • Très rarement: cancer de la gorge

Bien que le mal de gorge soit généralement bénin, la visite chez un médecin reste conseillée en cas de symptômes associés tels que: douleurs fortes, difficultés à respirer, fièvre, ganglions gonflés dans le cou... En cas de prise en charge non appropriée, le mal de gorge peut s’accentuer, une surinfection bactérienne peut s’installer et la prise d’antibiotique pourra s’avérer nécessaire.

    Les meilleures huiles essentielles contre les angines et maux de gorges    

 

 

 

 

Huile essentielle de Tea tree (Melaleuca alternifolia): L’incontournable contre les angines !!!


Propriétés : c’est un puissant stimulant du système immunitaire. Antibactérienne à large spectre, fongicide et antivirale, elle est recommandée en cas d’infection ORL et respiratoire. Elle peut venir en aide dès les premiers symptômes de mal de gorge. C’est un Melaleuca : au même titre que le niaouli que nous verrons plus loin, elle aide à protéger la peau des brûlures lors des séances de radiothérapie.

Utilisations : en usage oral : une goutte dans un peu de miel matin et soir fera des miracles pour traiter maux de gorge et infections. A utiliser jusqu’à amélioration des symptômes.

Avertissement: L’huile essentielle de tea tree est interdite aux femmes enceintes, à celles qui allaitent et aux enfants de moins de 8 ans.

Fiche produit complète / aller à la boutique

Huile essentielle d’Eucalyptus radié (Eucalyptus radiata):


Propriétés : c’est une excellente huile essentielle contre les infections du système respiratoire. Anti-infectieuse, antibactérienne, antivirale, elle est aussi antitussive et expectorante. Elle stimule les défenses immunitaires et son action tonique et anti-inflammatoire en font une HE de choix dans les infections hivernales.

Utilisations : 3 gouttes sur le thorax ou le dos en massage le matin vous aideront à éviter les infections hivernales. A utiliser matin et soir en traitement si l’infection est déjà là.

Avertissement: facile et sûre d’utilisation, elle peut s’utiliser chez les enfants. Elle n’est pas irritante pour la peau mais chez les enfants, on la diluera néanmoins à 20% dans une huile vierge. Déconseillée chez les épileptiques et les asthmatiques.

Fiche produit complète / aller à la boutique

Huile essentielle de Pin sylvestre (Pinus sylvestris)


Propriétés : L’huile essentielle de Pin Sylvestre est principalement connue pour ses propriétés expectorantes et anti-infectieuses / antiseptiques des voies respiratoires. Elle soulage la toux, adoucit les voies respiratoires et aide à traiter les infections telles que les bronchites, sinusites, laryngites, rhumes. Elle stimulera aussi vos défenses immunitaires.

Utilisations : en diffusion ou en inhalation : 3 gouttes à diffuser ou à inhaler dans un bol d’eau chaude. Elle peut s’associer au ravintsara, à l’eucalyptus radié ou au niaouli. Peut également s’utiliser en massage en dilution dans une huile vierge (2 gouttes d’HE dans 20 gouttes d’HV) à utiliser matin et soir sur le dos et la plante des pieds.

Avertissement: Ne pas utiliser chez la femme enceinte ou allaitant. Déconseillée aux enfants de moins de 8 ans. L'huile essentielle de Pin Sylvestre est potentiellement irritante pour la peau (il est conseillé de la diluer fortement).

Fiche produit complète / aller à la boutique

Huile essentielle de Thym à thujanol (Thymus vulgaris CT thujanol):


Propriétés : Anti-infectieux, antibactérien, antiviral puissant. Cette huile essentielle stimule les défenses immunitaires. Excellente en gargarisme contre les maux de gorge, elle est parfaite pour les angines, pharyngites, bronchites et autres trachéites. Très très efficace, elle est aussi facile d’utilisation.

Utilisations : une goutte peut être appliquée pure sur les ganglions du cou en cas d’angine. Idéale pour les gargarismes, elle se dilue à raison de 2 gouttes dans un petit verre d’eau (avec un dispersant pour HE). A gargariser matin et soir jusqu’à amélioration. Ne pas avaler le gargarisme !

Avertissement: Sûre d’utilisation, elle convient aussi pour les enfants. Attention, ne pas confondre avec le thym à thymol, très efficace mais dermocaustique et beaucoup moins facile d’utilisation. Le « troisième thym » le thym à linalol peut, lui aussi, être utilisé avec beaucoup de sureté chez les enfants : c’est le plus doux de tous les thyms.

Fiche produit complète / aller à la boutique

Huile essentielle de Niaouli (Melaleuca quiquenervia):


Propriétés : Antivirale puissante, antibactérienne sélective, antifongique, elle est aussi expectorante, fébrifuge et immunostimulante. Idéale pour les infections de l’hiver telles que angines, otites, pharyngites, bronchites... Elle est aussi radio protectrice et protège en partie la peau lors de radiothérapies.

Utilisations : en inhalation ou en diffusion elle fait des miracles pour les infections hivernales. 2 à 6 gouttes dans un diffuseur ou dans un bol d’eau chaude en combinaison avec d’autres HE pour les infections de l’hiver comme le ravintsara ou l’eucalyptus radié.

Avertissement: Ne pas utiliser l'huile essentielle de niaouli chez la femme enceinte ou allaitant ni chez l'enfant de moins de 8 ans. Bien diluer dans une huile végétale ou une émulsion (5% maximum, irritation cutanée possible à l'état pur).

Fiche produit complète / aller à la boutique

 

  Explication santé   

L’angine est contagieuse!

L’angine, causée soit par un virus, soit par une bactérie est une infection contagieuse !! Les virus hivernaux pénètrent facilement par les muqueuses plus particulièrement au niveau des yeux, du nez et de la bouche.

Il existe 2 types de transmissions possibles:

  • Par contact direct:
    une personne portant un virus (responsable de l’angine) tousse en mettant la main devant sa bouche puis vous serre la main une heure plus tard (un virus peut survivre plusieurs jours sur une surface sèche). Il est alors fort probable que si cette personne ne s’est pas lavée les mains, vos mains soient maintenant porteuses du virus. Si vous frottez vos yeux ou votre bouche vous pouvez devenir malade à votre tour et contracter une angine.
  • Par transmission aérienne:
    une personne porteuse de virus tousse à proximité et projette dans l’air de nombreuses microgouttelettes contaminées. La contamination se fait alors directement en cas d’inhalation de ces particules.

Soyez donc prudent et prenez toutes les précautions pour vous protéger et ne pas contaminer votre entourage.
Il faut cependant souligner que nos mains, notre peau, l’air ambiant, tout ce qui nous entoure est rempli de germes. Certains sont pathogènes (peuvent déclencher une maladie) d’autres ne le sont pas. Dans le cas de germes pathogènes, certaines personnes tomberont malades et d’autres non : cela dépend souvent de notre système immunitaire et de sa capacité à se défendre. Il est donc très important, d’avoir un système immunitaire fort et performant. Comme nous l’avons vu, certaines huiles essentielles ou autres traitements naturels peuvent vous aider à renforcer et stimuler votre immunité.
N’hésitez pas à consulter notre article sur les défenses immunitaires : https://www.mycosmetik.fr/blog/huiles-essentielles-renforcer-defenses-immunitaires-n18

 

Un peu de phytothérapie en cas d’angine ou pour stimuler vos défenses immunitaires

La propolis:
La propolis, au même titre que la gelée royale, est produit par les abeilles à partir de diverses résines d’arbres, de bourgeons et de cire. Elle sert notamment, dans le monde des abeilles, de ciment pour fortifier la ruche et la protéger des moisissures. Antiseptique et antiinfectieuse, la propolis renforce également les défenses immunitaires. Elle est utilisée pour prévenir et guérir toutes sortes de maux de l’hiver: toux, bronchite, angine, rhume, maux de gorge... Tout comme la gelée royale, elle existe sous plusieurs formes différentes comme des gommes, des sirops, des gélules... Elle peut être utilisée tout l’hiver sans restriction ou lors de symptômes particuliers pour favoriser la guérison. Attention toutefois si vous êtes allergique aux produits de la ruche !

L’échinacée (Echinacea angustifolia) :
La plante par excellence pour stimuler les défenses immunitaires et apporter une action anti viral. Elle s’utilise par intermittence : 3 semaines par mois ou du lundi au vendredi et stop le week-end ou un mois complet et stop le mois suivant... Pourquoi ? Car, prise pendant trop longtemps sans interruptions, un effet rebond peut survenir : vous risquez de tomber malade à l’arrêt de la prise. En tisanes ou en gélules, selon la posologie préconisée sur l’emballage (souvent 2 gélules le matin en préventif et 2 matin, 2 midi et 2 soir en curatif). Notez que l’échinacée peut aussi être prise en curatif : la posologie peut être alors doublée voir triplée par rapport à la posologie préventive. Déconseillé chez la femme enceinte.

Le thym (Thymus vulgaris) :
Le thym est un parfait antiseptique et anti infectieux. Le thym est astringent : il resserre les parois des voies respiratoires et diminue la production de mucus. En cas d’angine, on déglutit moins, on a donc moins mal. Le thym aide à baisser la fièvre et stimule l’appétit. Parfait en cas d’angine, donc, lorsque notre envie de manger est au plus bas. Il permet aussi d’augmenter nos défenses immunitaires contre les infections ORL, urinaires, gastro-intestinales... C’est également un tonique général, utile pour les périodes de fatigue dues à une infection. En huile essentielle, en tisane (2-3 tasses par jour jusqu’à amélioration des symptômes) ou en gélules, c’est un très bon allié contre tous les maux de l’hiver. L’huile essentielle ne doit pas être utilisée chez la femme enceinte ou allaitant.

Acérola ( Malpighia Punicifolia):
L’acérola, fruit de cette plante, aussi appelée cerise des Antilles, est pressé et du jus qu’il contient est extrait une poudre ensuite proposée sous forme de comprimés ou de gélules. Ces fruits contiennent 50 fois plus de vitamine C que dans l’orange, des flavonoïdes, du fer, du calcium et du potassium, du magnésium ainsi que des vitamines A et B. Super anti-infectieux et immunostimulant, elle est utilisée dans la prévention et le traitement de diverses pathologies hivernales. Il est important de noter que l’acérola est aussi un bon antioxydant et peut-être utilisée pour aider à lutter contre la fatigue. Attention cependant, 500mg de vitamine C n’est pas équivalent à 500mg d’acérola. En effet, l’acérola ne contient qu’un petit pourcentage de vitamine C naturelle mais sa combinaison avec les autres composants en fait une plante efficace et intéressante.

Eucalyptus (Eucalyptus globulus) :
Parfait pour lors de refroidissements, bronchites, angines, pharyngites et autres infections des voies aériennes supérieures : les tanins et l’huile essentielle que contient l’eucalyptus sont antiseptiques, expectorants et fluidifiants du mucus. Plutôt en curatif qu’en préventif, l’eucalyptus s’utilise en grog, tisane ou gélules, l’huile essentielle d’eucalyptus globulus (différente de celle vue ici plus haut : celle d’eucalyptus radiata) peut aussi s’utiliser en inhalation. Ne pas utiliser en cas de pathologie hépatique sévère. Déconseillée chez la femme enceinte, allaitant et chez l’enfant de moins de 8 ans.

 

 

 

      Astuces au quotidien   

 

  • Agissez dès les premiers symptômes.
  • Ne fumez pas pour ne pas irriter d’avantage vos voies respiratoires, au moins pendant toute la première semaine qui suit l’apparition des symptômes.
  • Préférez les purées de légumes et compotes, qui glissent et ne font pas trop mal lors de la déglutition.
  • Mangez de l’ail, des oignons et des échalotes, riches en souffre ainsi que des coquillages ou crustacés (ou escargots) riches en cuivre, puissant anti-infectieux. Assaisonnez-les avec des épices tels que la muscade, la cannelle ou le gingembre, épices bonnes pour l’immunité. Mangez des oméga 3, poissons gras et huiles comme le colza, l’huile de noix.
  • Buvez au moins 1,5 litre d’eau par jour (tiède ou chaude de préférence) pour humecter les voies respiratoires.
  • Evitez de surchauffer votre habitation.
  • Aérez votre habitat matin et soir.
  • Si vous êtes malade, les règles d’hygiène de base sont encore plus importantes pour éviter de contaminer votre entourage : bien se laver les mains, voir les désinfecter avec un désinfectant hydro alcoolique, gardez votre verre et votre fourchette pour vous, éternuer en mettant un mouchoir ou son coude devant la bouche. Autant de petites choses qui peuvent grandement ralentir la propagation de la maladie.
  • Utilisez un purificateur d’air avec quelques gouttes d’huiles essentielles pour exterminer les bactéries et les germes afin de vous soulager et d’éviter la propagation des pathogènes dans votre habitat.
  • Enfin, si vous souhaitez vous préparer un bon grog ? Voici une recette parfaite pour toute la famille (même si son gout ne soit parfois pas apprécié par les petits) : tisane au thym bien chaude + jus de citron (riche en vitamine C) + miel de sapin + une goutte d’huile essentielle d’eucalyptus radié + un soupçon de cannelle.

Bibliographie

  • Pierre M, Gayet C Ma bible des secrets d’herboriste. Ed. Leduc. S 2016
  • Porter RS, Kaplan JL Le manuel Merck de diagnostic et thérapeutique. 5ème édition française, 19ème édition of the Merck manual of diagnosis and therapy. Les éditions de médecine 2014. P959-960.
  • Pierre M La bible des plantes qui soignent. Ed. Du Chêne 2017
  • Baudoux D Les cahiers pratiques d’aromathérapie selon l’école française Vol. 1 pédiatrie, Vol. 2 dermatologie et Vol. 5 grossesse. Collection : l’aromathérapie professionnellement. Ed. 2011
  • Baudoux D et Breda M.L. Huiles essentielles chémotypées. Aromathérapie scientifique. Ed. J.O.M. 2015
  • Baudoux D Guide pratique d’aromathérapie familiale et scientifique. Mes 12 huiles essentielles préférées dans 100 formules très efficaces pour 300 maladies. Ed J.O.M. 2014
  • Festy D Mon abécédaire illustré des huiles essentielles. Ed. Leduc.s 2015
  • Faucon M. Traité d’aromathérapie scientifique et médicale : les huiles essentielles. Fondements et aide à la prescription. Ed. Sang de la Terre 2017



NOTE: Cet article a été rédigé par un pharmacien. Les données qui y sont résumées proviennent de la littérature scientifique et des références citées ci-dessus. Pour un avis médical, en cas de symptômes particuliers ou prolongés, veuillez consulter votre médecin. Lui seul sera à même de réaliser un diagnostique précis et de vous procurer, cas échéant, le traitement le plus approprié.

Articles en relation

  • Les huiles essentielles pour renforcer ses défenses immunitaires

    Avec l’arrivée de l’hiver et du froid, ressurgissent toute une série de pathologies dites « hivernales »: : angines, bronchites, grippe, rhume, maux de gorge. Peut-être que vous devriez renforcer votre système immunitaire ! Nos conseils et recettes

  • Prévenir, traiter et soigner la grippe avec les huiles essentielles

    Nos remèdes simples, 100% naturels et efficaces pour prévenir, traiter et soigner la grippe et ses symptômes avec les huiles essentielles. Les symptômes les plus répandus sont : fièvre, écoulements nasals, maux de gorge, douleurs musculaires...

  • Les huiles essentielles contre le rhume et les rhinites en hiver

    Le rhume est une maladie d’origine virale. Généralement bénin lors de son apparition, il est recommandé de le traiter au plus vite car il peut par la suite provoquer des infections plus sérieuses telles que des bronchites, otites ou sinusites.

  • Les huiles essentielles contre la toux grasse

    Traiter la toux grasse et prévenir son apparition avec les huiles essentielles. La toux grasse n’est pas une maladie, mais un symptôme, une réaction à un problème généralement lié au système respiratoire (bronchites, virus, infections, grippe…).

Partager ce contenu