Vous êtes dans la ZONE DOSSIER. Pour retourner dans la boutique cliquez que le logo

Les huiles essentielles pour renforcer ses défenses immunitaires

Avec l’arrivée de l’hiver et du froid, ressurgissent toute une série de pathologies dites « hivernales » : angines, bronchites, grippe, rhume, maux de gorge et autres joies de la mauvaise saison. Vous êtes souvent malade durant cette période alors que vos amis passent un hiver sans encombre ? Peut-être que vous devriez renforcer votre système immunitaire ! Nous apprendrons ici comment fonctionne le système immunitaire, comment renforcer ses défenses immunitaires avec les huiles essentielles, et quelles habitudes avoir au quotidien, pour naturellement booster ses défenses naturelles. Enfin, nous donnerons des solutions pour les femmes enceintes et les jeunes enfants : souvent sujets à une baisse d’immunité, peu de traitements peuvent leur être donnés. Nous verrons donc comment les aider avec des traitements naturels appropriés.

Les huiles essentielles pour renforcer ses défenses immunitaires


 


   Les recettes express   

Les huiles essentielles pour renforcer les défenses immunitaires des femmes enceintes et des enfants

Les huiles essentielles pour renforcer les défenses immunitaires des femmes enceintes et des enfants

Pourquoi on l’aime : plus douce elle convient à toute la famille.

Ingrédients :

  • 6 gouttes d’huile essentielle de Ravintsara
  • 4 gouttes d’huile essentielle d’eucalyptus radié
  • 4 gouttes d’huile essentielle de citron
  • 2 ml d’huile de macadamia
 

Préparation : préparer le mélange dans un flacon codigouttes (avec les proportions indiquées).

Précautions : déconseillée les 3 premiers mois de grossesse de préférence. Pour les enfants de 3-6 ans, une goutte sur un sucre suffit. Si l’enfant trouve le goût trop prononcé, 3 gouttes de ce mélange peuvent également être massées sur le haut du dos ou la plante des pieds de l’enfant. Attention, ne pas s’exposer au soleil après application : le citron est dermocaustique et Photosensibilisant.

Comment l'utiliser ?

2 gouttes du mélange sur un sucre, dans une cuillère de miel ou sur un comprimé neutre matin et midi (le citron étant un tonifiant, il est peu conseillé de le prendre le soir).
Synergie préventive pour booster ses défenses immunitaires en hiver

Synergie préventive pour booster ses défenses immunitaires en hiver

Pourquoi on l’aime : mieux vaut prévenir que guérir ! Il est toujours plus judicieux d’agir avant de tomber malade... Voici donc comment passer un hiver en super forme avec cette synergie d’huiles essentielles très efficaces.

Ingrédients :

  • 1 goutte d’huile essentielle de Ravintsara
  • 1 goutte d’huile essentielle de tea tree
  • 1 goutte d’huile essentielle de giroflier
  • 1 goutte d’huile essentielle de palmarosa
 

Préparation : les HE peuvent être directement déposées sur le sucre ou dans le miel.

Précautions : Déconseillé aux femmes enceintes (les HE de palmarosa et de giroflier sont utérotoniques, elles favorisent un accouchement prématuré) et aux enfants en dessous de 8 ans. Pour une prise prolongée durant une partie de l’hivers, il est conseillé de remplacer le giroflier par du citron : en effet, l’HE de giroflier n’est pas conseillée pour un usage prolongé. La prise concomitante d’anticoagulants et de l’huile essentielle de citron est déconseillée.

Comment l'utiliser ?

sur un sucre, sur un comprimé neutre ou dans une cuillerée à café de miel le matin. Pour une utilisation prolongée durant l’hiver, remplacer le giroflier par du citron pour encore plus de sécurité.
Massage aux huiles essentielles pour stimuler et renforcer son système immunitaire

Massage aux huiles essentielles pour stimuler et renforcer son système immunitaire

Pourquoi on l’aime : améliorer son immunité grâce à un massage ultra efficace, c’est possible et ce n’est pas que pour les enfants !

Ingrédients :

  • 30 gouttes d’huile essentielle de Ravintsara
  • 10 gouttes d’huile essentielle de Tea tree
  • 10 gouttes d’huile essentielle de thym à thujanol
  • 2 ml de macérât de calendula, de noisette ou de noyaux d’abricots
 

Préparation : préparer le mélange dans un flacon codigouttes.

Précautions : réservée à l’adulte et l’enfant de plus de 6 ans. Elle est également déconseillée aux femmes enceintes et allaitant telle que décrite ci-dessus. Pour la femme enceinte (pas durant les 3 premiers mois !), les doses doivent toutes être diminuées de moitié (sauf le macérât) pour encore plus de sécurité. Pas d’utilisation prolongée sans avis médical.

Comment l'utiliser ?

appliquer 5 gouttes du mélange sur le haut du dos en massage régulier 3x/j. Ne pas utiliser pendant plus d’une semaine. Pour la femme enceinte les doses doivent être diminuées de moitié pour encore plus de sécurité (déconseillé pendant les 3 premiers mois de grossesse)
Diffusion d’huiles essentielles pour booster son immunité

Diffusion d’huiles essentielles pour booster son immunité

Pourquoi on l’aime : avec cette synergie, on renforce son immunité et on assainit l’air. Dans un diffuseur ou sur un galet, c’est parfait pour le bureau ou le salon !

Ingrédients:

  • 30 gouttes d’huile essentielle de Bois de Hô
  • 30 gouttes d’huile essentielle de Ravintsara
  • 30 gouttes d’huile essentielle de Palmarosa
  • 2 ml d’huile essentielle de citron
 

Préparation : réalisez le mélange dans un flacon codigouttes.

Précautions : pour adultes et enfants de plus de 6 ans, utilisez un diffuseur adapté à la surface de la pièce dans laquelle vous diffusez la synergie : sur les emballages des diffuseurs vous remarquerez qu’ils sont adaptés pour la diffusion dans différentes tailles de pièces en fonction de leur capacité. Cette synergie peut se diffuser également dans une chambre d’enfant de 3-6 ans mais dans un diffuseur adapté aux enfants (qui est adapté pour de petits espaces et ne diffuse que sur de courtes périodes et par intermittence). Le Palmarosa a un effet utérotonique : pas chez la femme enceinte !

Comment l'utiliser ?

Diffusez 6 gouttes du mélange dans un diffuseur d’HE, ou les déposer sur un galet. Répétez 3x/j si le risque infectieux est important.

Contre-indications:

Lire attentivement les contre-indications de chaque recettes et de chaque huiles essentielles.
Ces propriétés et modes d'utilisations ne constituent pas un avis médical. Pour un usage thérapeutique consultez un médecin.


   Immunité et défenses immunitaires, comment ça marche ?

Immunité et défenses immunitaires, comment ça marche ?

Immunité et défenses immunitaires, comment ça marche ?

Le système immunitaire est un ensemble très complexe qui, au sein de chaque être vivant, permet de défendre l’organisme contre les pathogènes extérieurs. Il est composé de plusieurs organes (comme la rate ou le thymus), tissus (ganglions lymphatiques, moelle osseuse) et types de cellules (les globules blancs parmi lesquels les lymphocytes jouent un rôle prépondérant) qui via de nombreux processus nous défendent au quotidien. Notre système immunitaire reconnait les pathogènes extérieurs (virus, bactéries, champignons, parasites, toxines en tout genre) et les neutralise. Plusieurs mécanismes sont utilisés et nos défenses immunitaires peuvent être non spécifique à l’agresseur (phagocytes, inflammation, ...) ou spécifiques au type d’agresseur (développement d’anticorps qui vont neutraliser un pathogène spécifique). Nous sommes atteints par des milliers de bactéries ou virus au quotidien qui se trouvent dans l’air, sur les mains que l’on sert, dans les métros ou les claviers d’ordinateur. Nos défenses nous sont indispensables chaque jour et il est important, toute l’année de maintenir un bon niveau de défenses immunitaires.

Quels sont les symptômes d’une baisse d’immunité (défenses immunitaires basses) ?

Quels sont les symptômes d’une baisse d’immunité (défenses immunitaires basses) ?

Les symptômes d’une baisse d’immunité peuvent être multiples :

  • Fatigue
  • Manque d’énergie
  • Vous attrapez toutes sorte d’infections
  • Vous êtes stressés et irritables ou déprimés

De manière générale, si attrapez des infections à répétition, alors que vous n’êtes jamais malade d’habitude, posez-vous la question si votre système immunitaire ne serait pas affaibli. Il suffit souvent de quelques coups de pouce : traitements naturels, vitamines, bien manger et mieux dormir et faire un peu d’exercice pour que tout rentre dans l’ordre. Si par contre, vous êtes fatigués et malades de manière chronique, il serait judicieux d’aller consulter un médecin. De nombreuses pathologies ou carences se traduisent par une baisse du système immunitaire et seul un médecin pourra établir un diagnostic.

    Les meilleures huiles essentielles pour stimuler ses défenses immunitaires    

 

Voici notre top 5 des huiles essentielles efficaces pour renforcer son immunité, purifier l’air de la maison et permettre aux petits et aux grands de passer tout l’hiver en pleine forme.

 

 

Huile essentielle de Ravintsara (Cinnamonum camphora):


Propriétés : immunostimulante, antibactérienne et surtout excellente antivirale, elle est l’alliée de choix pour toutes les infections hivernales (et même la grippe !). Merveilleuse en prévention, elle est aussi utile en traitement des infections ORL grâce à ses propriétés expectorantes et mucolytiques. En plus d’être immunostimulante, elle est aussi stimulante générale, physique et psychique. En prévention ou en traitement, par voie orale cutanée ou en diffusion. En tant qu’excellent antiviral, elle peut également être utilisée dans les varicelles, zona et herpès. Stimulante psychique, elle est parfaite en cas de grosse fatigue liée à une convalescence par exemple.

Utilisations : quelques gouttes sur un mouchoir ou dans un diffuseur pour se prémunir des infections hivernales. A respirer ou à diffuser 30 minutes 3x/j. Très efficace, elle peut être utilisée seule en diffusion pour plus de sécurité et protègera toute la famille des bobos de l’hiver. Cette utilisation convient pour la femme enceinte. Peut également s’utiliser en massage (thorax ou pieds) diluée dans une huile vierge (10 gouttes de Ravintsara pour 20 gouttes d’huile vierge).


Précautions : très sure d’utilisation, elle convient pour toute la famille : adultes et enfants de plus de 6 ans. Comme décrit plus haut, elle peut être utilisée en diffusion dans les chambres d’enfants à partir de 3 ans avec un diffuseur approprié ou en usage externe (massage par exemple). Aucune contre-indication majeure. Déconseillée cependant pendant les 3 premiers mois de grossesse.

Fiche produit complète / aller à la boutique

Huile essentielle de Citron (Citrus limon):


Propriétés : parmi ses très nombreuses propriétés, l’huile essentielle de citron est tonique et un très bon antiseptique général. Elle est antibactérienne (notamment contre les streptocoques, responsables de bon nombre de pathologies hivernales) et antivirale. En diffusion, elle sera utilisée comme purifiant atmosphérique lors des périodes de pathologies hivernales contagieuses. Le citron est également stimulant psychique, dépuratif et digestif.

Utilisations : quelques gouttes en synergie avec le Ravintsara font des miracles pour purifier l’air, en diffusion dans les hôpitaux, les crèches et écoles, les pièces à vivre, tout endroit où peut se propager rapidement une infection. Et en plus de cela, elle sent divinement bon !


Précautions : beaucoup moins restrictive que la menthe poivrée pour un usage oral, elle est par contre dermocaustique et phototoxique : pas d’exposition au soleil après un usage local et ne pas appliquer pure sur la peau (concentration maximum de 3% en dilution dans une huile neutre). La prise concomitante d’anticoagulants et de l’huile essentielle de citron est déconseillée.

Fiche produit complète / aller à la boutique

Huile essentielle de Palmarosa (Cymbopogon martinii var motia):


Propriétés : elle est antibactérienne puissante, antivirale et stimulante immunitaire. Son petit plus ? C’est une super antiseptique et antimycosique cutanée, intestinale et urinaire et gynécologique. Pour les infections ORL, les cystites, les mycoses en tout genre, elle est excellente. En plus elle est cicatrisante : parfaite pour les affections cutanées nécessitant un effet antiseptique et cicatrisant : eczéma ou acné par exemple.

Utilisations : en diffusion pour assainir l’air ou en massage (quelques gouttes de Palmarosa, diluées dans une huile vierge de votre choix, sur le nez ou les sinus pour les sinusites, dans le cou pour les angines, 2x/j) sur l’organe infecté pour éliminer les bobos hivernaux.


Précautions : déconseillée aux femmes enceintes et allaitant : elle est utérotonique et pourrait favoriser un accouchement prématuré. Elle est par contre très bien tolérée par voie cutanée en général, même chez les jeunes enfants.

Fiche produit complète / aller à la boutique

Huile essentielle de giroflier (Eugenia caryophyllus):


Propriétés : super antibactérienne contre les infections bactériennes aussi diverses que bronchite surinfectée, tuberculose, maladies tropicales, elle stimule également le système immunitaire. Elle est cependant peu utilisée comme telle, car son usage prolongé est déconseillé mais elle est parfaite en curatif pour un court traitement. Elle a l’avantage particulier d’être anesthésiante et cautérisante pour la peau et les muqueuses. Tonique général : physique, psychique, sexuel...

Utilisations : en mélange avec d’autres HE, par voie orale, cutanée ou en diffusion. Lorsqu’elle est utilisée avec précaution cette huile essentielle fait des miracles pour de nombreuses infections bactériennes. Diluez 2 gouttes d’huile essentielle de clou de girofle dans 2 ml d’huile vierge pour réaliser un produit parfait pour aphtes et gingivites : 1 goutte du mélange sur l’aphte 2x/j aura un effet anesthésiant, anti-saignements et antibactérienne puissant.


Précautions : peu chère, cette huile essentielle est cependant difficile à utiliser. Déconseillée aux femmes enceintes (utérotonique, elle favorise un accouchement prématuré) et aux enfants en dessous de 8 ans, elle est dermocaustique quand appliquée pure sur la peau et ne peut être utilisée par voie orale que pendant un temps très court et supervisé par un thérapeute. En usage externe, préférez une dilution à 10% maximum dans une huile vierge.

Fiche produit complète / aller à la boutique

Huile essentielle de Tea tree (Melaleuca alternifolia):


Propriétés : certainement une des huiles essentielles les plus célèbres ! C’est l’antiinfectieuse générale (antibactérienne, antifongique, antivirale) et stimulante immunitaire. Contre les mycoses et infections cutanées, les infections buccales, les infections des voie respiratoires, urinaires et gynécologiques. Elle est également connue pour atténuer les brûlures cutanées causées par une radiothérapie anticancéreuse.

Utilisations : diffusion, usage oral, usage local : elle est vraiment facile d’utilisation. Une goutte pure sur un bouton favorise sa disparition. Une goutte pure sur une piqure de moustique possède un effet anti- démangeaisons immédiat. Deux gouttes 3 x/j dans du miel en usage interne ou 2 gouttes 3x/j dans une huile vierge pour renforcer son immunité et venir à bout de l’infection si elle est déjà présente.


Précautions : déconseillée les 3 premiers mois de la grossesse. Pas de contre-indications majeures. Pas en usage interne chez les tout petits enfants.

Fiche produit complète / aller à la boutique

 

  Explication santé   

La phytothérapie pour renforcer ses défenses immunitaires.

Voici quelques plantes, actifs naturels et leurs utilisations qui vous permettrons de passer un hiver en pleine santé :

  • L’échinacée (Echinacea angustifolia) : La plante par excellence pour stimuler les défenses immunitaires. Elle s’utilise par intermittence : 3 semaines par mois ou du lundi au vendredi et stop le week-end ou un mois complet et stop le mois suivant...Pourquoi ? Car, prise pendant trop longtemps sans interruptions, un effet rebond peut survenir : vous risquez de tomber malade à l’arrêt de la prise. En tisanes ou en gélules, selon la posologie préconisée sur l’emballage (souvent 2 gélules le matin en préventif et 2 matin, 2 midi et 2 soir en curatif). Notez que l’échinacée peut aussi être prise en curatif : la posologie peut être alors doublée voir triplée par rapport à la posologie préventive. Déconseillé chez la femme enceinte.
  • Le thym (thymus vulgaris) : Le thym est le parfait antiseptique et anti infectieux : il est surtout curatif et moins préventif. Il permet d’augmenter nos défenses contre les infections ORL, urinaires, gastro-intestinales... C’est aussi un tonique général, utile pour les périodes de fatigue dues à une infection. En huile essentielle, en tisane (2-3 tasses par jour jusqu’à amélioration des symptômes) ou en gélules, c’est un bon allié contre tous les maux de l’hivers. L’huile essentielle ne doit pas être utilisée chez la femme enceinte.
  • La gelée royale : La gelée royale est la panacée pour toute période de convalescence. A la sortie d’une infection hivernale, nous sommes encore fatigués et avons parfois du mal à nous remettre sur pied. La gelée royale redonne force et tonus en cas de convalescence et est un parfait allié pour la fatigue hivernale. Elle existe sous plusieurs formes : miels pour grogs, comprimés, sirops... Il est important de ne pas confondre gelée royale et miel : la gelée royale pure ressemble peut-être à du miel mais n’en a absolument pas le goût ! Convient pour toute la famille : des dosages particuliers existent pour les petits.
  • La propolis : La propolis, au même titre que la gelé royale, est produit par les abeilles à partir de diverses résines d’arbres, de bourgeons et de cire. Elle sert notamment, dans le monde des abeilles, de ciment pour fortifier la ruche et la protéger des moisissures. Antiseptique et antiinfectieuse, la propolis renforce également les défenses immunitaires. Elle est utilisée pour prévenir et guérir toutes sorte de maux de l’hiver : toux, bronchite, angine, rhume, maux de gorge...Tout comme la gelée royale, elle existe sous plusieurs formes différentes comme des gommes, des sirops, des gélules... Elle peut être utilisée durant tout l’hiver sans restriction ou lors de symptômes particuliers pour favoriser la guérison. Attention toutefois si vous êtes allergique aux produits de la ruche !
  • L’extrait de pépins de pamplemousse : Puissant antiinfectieux et antifongique, il lutte contre les infections hivernales mais aussi contre les candidoses et mycoses en tout genre. Pour être 100% efficace, l’extrait de pépins de pamplemousse doit être bien dosé en composés appelés les flavonoïdes : au moins 1200mg. Convient pour la femme enceinte et les enfants dès 3 ans. 20 gouttes le matin en prévention dans un verre d’eau ou de jus de fruits. Cette posologie peut être triplée en curatif (si vous êtes déjà malade). Contrairement au jus de pamplemousse qui interagit avec certains médicaments, l’extrait de pépins de pamplemousse ne cause aucun effet secondaire ni interactions.

 

Comment évoluent nos défenses immunitaires avec l’âge ?

A partir de la 14ème semaine dans le ventre de sa mère, l’enfant à naitre commence à posséder un système immunitaire. Un système immunitaire, oui, mais totalement immature : il n’a pas rencontré bon nombre d’infections, il n’est donc pas préparé à y répondre correctement. A la naissance, celui-ci est protégé contre de nombreuses maladies par les anticorps de sa mère (IgG transférés par le placenta puis dans le lait maternel) et ce durant les premières semaines de vie. C’est quand l’enfant n’est plus protégé par les anticorps maternels qu’il devient le plus vulnérable. Au fur et à mesure qu’il grandit, l’immunité de l’enfant se forme et son système immunitaire murît : il rencontre des éléments pathogènes extérieurs et des vaccins et apprend à y résister. Par la suite, son système immunitaire « retient » comment il s’est défendu : c’est ce que l’on appelle la mémoire immunologique. Avec son immunité mature, le jeune adulte est peu sujet aux infections. L’adulte d’âge mur vieillit et son système immunitaire évolue : une personne âgée peut parfois perdre la mémoire immunologique dont nous venons de parler. De manière générale l’immunité est diminuée chez les personnes âgées.

 

 

 

      Astuces au quotidien   

Comment renforcer son immunité au quotidien

Comment renforcer son immunité au quotidien

  • L’exercice physique et le sport, même mineur, permet de booster les défenses immunitaires. En effet, un exercice physique régulier induit la production d’endorphines et augmenterait la fonction des globules blancs. Ce sont ces mêmes hormones, les endorphines, qui sont libérées lors d’une relation sexuelle : elles diminuent le stress et favorisent le bien être. Le sommeil est donc aussi favorisé et plus réparateur. La bonne nouvelle c’est qu’il n’est pas nécessaire de courir 2h par jour : 30 minutes de marche rapide 3 fois par semaine aident déjà à renforcer l’immunité.
  • Un régime alimentaire sain, qui nous apporte toutes les vitamines et minéraux nécessaires est également indispensable. Les antioxydants que l’on trouve dans la nourriture sont primordiaux pour une bonne immunité : vitamines A, C et E, sélénium, Zinc, polyphénols, ...Où se trouvent ces antioxydants ? Pensez coloré ! En effet les aliments colorés sont souvent riches en antioxydants : kiwis, oranges, poivrons, choux, carottes, potirons, courges, pamplemousse, épinards, tomates, abricots...Ils renforcent le système immunitaire, aident à diminuer les risques de cancer et sont importants pour les fumeurs qui manquent cruellement d’antioxydants. A côté de leur nombreux autres méfaits, l’alcool en trop grande quantité ainsi que les drogues douces (tabac, marijuana) et moins douces, affaiblissent également considérablement le système immunitaire.
  • Bien dormir pour bien résister ! Avoir un sommeil réparateur et des nuits suffisamment longues est aussi capital. Dormir minimum 7 heures par nuit est associé avec une résistance plus importante à tous types d’infections. Le mécanisme est encore méconnu mais il semblerait que dormir profondément permettrait de réduire le stress oxydatif, au même titre que les antioxydants, et donc de diminuer le risque de nombreuses pathologies.
  • Moins stresser pour mieux vivre. Le stress engendre la libération de cortisol et d’adrénaline. Par ce biais, il est néfaste pour notre cœur et nos artères, il augmente la pression artérielle, mais il est également mauvais pour le bon fonctionnement de nos globules blancs. Entendons-nous bien, stresser de temps en temps n’a jamais tué personne : là où le stress devient néfaste, c’est s’il est ininterrompu pendant une très longue période. Chacun, à son rythme et à sa façon doit donc essayer de diminuer son stress (méditation, pauses au cours de la journée, sport, lecture, ...) car celui-ci nous affecte bien plus que nous ne voulons bien le croire.

Bibliographie:

  • http://www.webmd.com/a-to-z-guides/features/how-use-your-immune-system-stay-healthy#1
  • https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmedhealth/PMH0072548/
  • http://kidshealth.org/en/kids/immune.html
  • Simon K, Hollander G, McMichael A Evolution of the immune system in humans from infancy to old age. Proc R. Soc. 2015 ; 282 : 20143085
  • Pierre M, Gayet C Ma bible des secrets d’herboriste. Ed. Leduc. S 2016
  • Pierre M la bible des plantes qui soignent. Ed. Du Chêne 2017
  • Baudoux D Les cahiers pratiques d’aromathérapie selon l’école française Vol. 1 pédiatrie, Vol. 2 dermatologie et Vol. 5 grossesse. Collection : l’aromathérapie professionnellement. Ed. 2011
  • Baudoux D et Breda M.L. Huiles essentielles chémotypées. Aromathérapie scientifique. Ed. J.O.M. 2015
  • Baudoux D Guide pratique d’aromathérapie familiale et scientifique. Mes 12 huiles essentielles préférées dans 100 formules très efficaces pour 300 maladies. Ed J.O.M. 2014
  • Baudoux D Guide pratique d’aromathérapie La diffusion. Mes 32 huiles essentielles préférées dans 62 formules à diffuser et à respirer. Ed J.O.M. 2013
  • Festy D Mon abécédaire illustré des huiles essentielles. Ed. Leduc.s 2015



NOTE: Cet article a été rédigé par un pharmacien. Les données qui y sont résumées proviennent de la littérature scientifique et des références citées ci-dessus. Pour un avis médical, en cas de symptômes particuliers ou prolongés, veuillez consulter votre médecin. Lui seul sera à même de réaliser un diagnostique précis et de vous procurer, cas échéant, le traitement le plus approprié.

Articles en relation

  • Les huiles essentielles contre la toux grasse

    Traiter la toux grasse et prévenir son apparition avec les huiles essentielles. La toux grasse n’est pas une maladie, mais un symptôme, une réaction à un problème généralement lié au système respiratoire (bronchites, virus, infections, grippe…).

  • Les huiles essentielles contre le rhume et les rhinites en hiver

    Le rhume est une maladie d’origine virale. Généralement bénin lors de son apparition, il est recommandé de le traiter au plus vite car il peut par la suite provoquer des infections plus sérieuses telles que des bronchites, otites ou sinusites.

  • Prévenir, traiter et soigner la grippe avec les huiles essentielles

    Nos remèdes simples, 100% naturels et efficaces pour prévenir, traiter et soigner la grippe et ses symptômes avec les huiles essentielles. Les symptômes les plus répandus sont : fièvre, écoulements nasals, maux de gorge, douleurs musculaires...

  • Traiter angines et maux de gorge avec les huiles essentielles

    Vous avez mal à la gorge, des difficultés à avaler, de la fièvre ? Ce dossier vous aide à reconnaître les différents types d’angines et les maux de gorge, comment les différencier, comment les prévenir ou s’il est trop tard, comment les soigner...

  • Les huiles essentielles contre la fatigue

    Physique ou mentale, chronique ou persistante, la fatigue peut avoir différentes conséquences plus ou moins handicapantes pour notre qualité de vie (stress, irritabilité, motivation, manque de concentration, prise de poids). Nos 4 recettes express

  • Traiter la gastro-entérite avec des huiles essentielles et remèdes naturels

    De la simple crampe abdominale aux vomissements, de la fièvre à la diarrhée, les symptômes de la gastro entérite sont multiples. Notre dossier détaille causes, symptômes, contagiosité, personnes à risque + nos 4 recettes à base d’huiles essentielles

Partager ce contenu