Vous êtes dans la ZONE DOSSIER. Pour retourner dans la boutique cliquez sur le logo

Minceur, silhouette et huiles essentielles

Période d’excès, vacances au soleil qui approchent, besoin de se sentir mieux dans sa peau ou simplement envie de perdre quelques kilos ? Toutes les raisons sont bonnes pour commencer une cure minceur. Nous ne parlerons pas dans ce dossier de régimes drastiques mais plutôt d’astuces naturelles pour vous aider à bruler les graisses et à vous sentir mieux. Une activité physique régulière en parallèle est plus que recommandée pour obtenir des résultats satisfaisants.

Dans ce dossier nous aborderons la notion d’apports caloriques journaliers recommandés afin que vous compreniez comment votre corps fonctionne. Les pièges des cures minceurs seront également expliqués avant de vous présenter dans un deuxième temps les différents produits naturels « minceur » qui existent. Vous bénéficierez enfin de nos conseils pour avoir une alimentation équilibrée et adaptée à vos besoins.

Minceur et huiles essentielles

 

   Les recettes express   

Synergie d’huiles essentielles minceur et tonifiante

Synergie d’huiles essentielles minceur et tonifiante

Pourquoi on l’aime : tonifiante et digestive grâce à la menthe poivrée, brûle-graisse grâce aux agrumes, elle convient parfaitement comme synergie minceur à prendre le matin.

Ingrédients :

  • 1 goutte d’huile essentielle de menthe poivrée
  • 1 goutte d’huile essentielle de citron
  • 1 goutte d’huile essentielle de pamplemousse
 

Préparation : déposez directement les huiles essentielles sur un comprimé neutre. Cette synergie peut se préparer en quantité plus importante pour plusieurs jours d’utilisation en multipliant de manière égale toutes les quantités ; placez alors votre mélange dans un flacon compte-goutte.

Comment l'utiliser :

à utiliser le matin sur un comprimé neutre pendant 7 jours maximum. Cette cure peut se prendre une semaine par mois dans le but de mincir et purifier l’organisme.

Précaution : la prise concomitante d’anticoagulants et d’huile essentielle de citron est déconseillée. Ne pas utiliser chez la femme enceinte ou allaitante et l’enfant de moins de 12 ans. Cette synergie est également interdite aux personnes âgées, hypertendues et épileptiques qui présentent un risque plus élevé de spasmes laryngés avec la menthe poivrée.

Massage anti-cellulite aux huiles essentielles

Massage anti-cellulite aux huiles essentielles

Pourquoi on l’aime : déstocke les graisses, draine l’eau des capitons et décongestionne le système lymphatique

Ingrédients :

  • 6 gouttes d’huile essentielle d’eucalyptus citronné
  • 7 gouttes d’huile essentielle de pamplemousse
  • 5 gouttes d’huile essentielle de cèdre de virginie
  • 7 gouttes d’huile essentielle de citron
  • 7 ml d’huile végétale de noyaux d’abricot
 

Préparation : mélangez les ingrédients dans un flacon compte-goutte de 10 ml.

Comment l'utiliser :

appliquez 5 gouttes du mélange sur les cuisses et les fesses et massez de façon circulaire, 2 fois par jour matin et soir. Une ventouse ou un massage appuyé peut aider à drainer plus rapidement les capitons.

Précaution : la prise concomitante d’anticoagulants et d’huile essentielle de citron est déconseillée. Ne pas utiliser chez la femme enceinte ou allaitante, chez l’enfant de moins de 12 ans, chez les personnes atteintes de pathologies rénales ou hépatiques. Ne pas s’exposer au soleil dans les 6h qui suivent l’application. Ne jamais utiliser ce mélange par voie interne.

Bain minceur drainant aux huiles essentielles

Bain minceur drainant aux huiles essentielles

Pourquoi on l’aime : sel de bain drainant et apaisant, il aide à se relaxer et à éliminer les toxines. En plus, il sent bon les agrumes !

Ingrédients :

  • 1ml d’huile essentielle de romarin à verbénone
  • 2ml d’huile essentielle de citron
  • 2ml d’huile essentielle de mandarine
  • 100ml d’huile végétale de tournesol
  • Une poignée de sel d’Epsom
 

Préparation : préparez le mélange dans un flacon de 100 ml.

Comment l'utiliser :

utilisez une cuillère à café du mélange dilué dans une poignée de sels d’Epsom et faites la fondre sous le jet d’eau du bain. Utilisez de préférence le soir pour son effet relaxant. Maximum 3 fois par semaine.

Précaution : la prise concomitante d’anticoagulants et d’huile essentielle de citron est déconseillée. Ne pas utiliser chez la femme enceinte ou allaitante, chez les personnes âgées ou épileptiques, en cas de cancer hormono-dépendant ou de mastose et chez l’enfant de moins de 8 ans. Ne pas s’exposer au soleil dans les 6h qui suivent le bain. Peut potentiellement être allergisant.

Roll-on coupe-faim aux huiles essentielles

Roll-on coupe-faim aux huiles essentielles

Pourquoi on l’aime : roll-on pratique, à placer dans un sac ou dans une poche pour couper toutes les petites fringales sucrées ou salées.

Ingrédients :

  • 30 gouttes d’huile essentielle de cannelle de Chine
  • 20 gouttes d’huile essentielle de poivre noir
  • 20 gouttes d’huile essentielle de giroflier
  • 20 gouttes d’huile essentielle de menthe poivrée
 

Préparation : mélangez les ingrédients dans un flacon compte-goutte ou roll-on de 5 ml.

Comment l'utiliser :

respirez le flacon à 2 reprises à chaque fringale (maximum 3 fois par jour) ou déposez quelques gouttes du mélange sur un mouchoir et respirez profondément. Attention : ce mélange est trop concentré pour être déposé directement sur la face interne des poignets. Si telle est votre intention, diluez préalablement ces huiles essentielles dans 8 ml d’huile végétale d’amande douce.

Précaution : cette synergie est réservée à l’adulte et l’enfant de plus de 12 ans. Ne pas utiliser chez la femme enceinte ou allaitante, chez les personnes âgées, hypertendues et épileptiques qui présentent un risque plus élevé de spasmes laryngés et d’étouffement. Ce mélange est dermocaustique : ne pas appliquer directement sur la peau. L’huile essentielle de poivre noir est déconseillée chez les personnes colériques ou impulsives. Ne pas utiliser ce mélange par voie interne.

Contre-indications:

Les huiles essentielles sont généralement déconseillées pour les femmes enceintes (pendant toute la grossesse), allaitantes et chez les enfants de moins de 8 ans (12 ans pour certaines huiles essentielles). Lire attentivement les contres indications de chaque huile essentielle.
Ces propriétés et modes d'utilisations ne constituent pas un avis médical. Pour un usage thérapeutique consultez un médecin.

   Comment choisir ma cure minceur en fonction de mes besoins ?

Comment déterminer la cure minceur qui correspond à vos besoins ?

Comment déterminer la cure minceur qui correspond à vos besoins ?

Chaque personne, chaque régime est différent ! Il n’y a donc pas de recette miracle et universelle, il faut déterminer les besoins spécifiques de chacun pour évaluer quelles seront les huiles essentielles et les remèdes les plus efficaces.

  • Tout d’abord, il est primordial d’évaluer si vous grossissez par excès de nourriture ou à cause de dépenses énergétiques insuffisantes. Tout est une question d’équilibre entre les apports (la nourriture) et les dépenses (sport, marche…)
  • Ensuite, il faut déterminer quel type d’aliments constituent majoritairement votre alimentation. En effet, les huiles essentielles et remèdes naturels à utiliser ne seront pas les mêmes en cas de surplus de graisse ou d’excès de sucre.
  • Enfin, il est nécessaire de déterminer combien de kilos vous voulez perdre et où ces derniers sont placés. Stockez-vous dans les cuisses, les fesses, le ventre ? Désirez-vous perdre 20 kilos ou juste 3 kilos récalcitrants ?
Nos conseils pour perdre du poids

Nos conseils pour perdre du poids

Vous l’aurez compris, il existe de nombreuses façons de prendre du poids et donc de multiples solutions pour en perdre ! De manière générale, plusieurs cas peuvent se présenter :

  • Vous mangez trop ou avez toujours faim : il vous faut donc, avant tout, un coupe-faim. Typiquement certaines algues ou du konjac gonflent dans l’estomac au contact de l’eau et diminuent la sensation de faim. Certaines huiles essentielles comme le giroflier ou la menthe poivrée ont un effet coupe-faim exceptionnel.
  • Vous mangez trop gras : il vous faut des remèdes naturels qui diminuent l’absorption au niveau de l’intestin des graisses qui proviennent de votre alimentation. Le nopal ou l’huile essentielle de pamplemousse captent les graisses alimentaires, diminuent leur absorption et donc leur assimilation.
  • Vous avez des fringales sucrées : vous mangez globalement équilibré mais le sucre est votre pêché mignon. Certains oligoéléments comme le chrome ou des huiles essentielles comme le poivre noir sont connus pour diminuer les envies de sucre.
  • Vous mangez raisonnablement mais n’arrivez pas à perdre les kilos récalcitrants : dans ce cas, il ne faut pas diminuer les apports qui proviennent de l’alimentation mais bien brûler les graisses existantes. Des essences d’agrumes comme le citron et le pamplemousse sont connues pour leurs propriétés « mange-graisses », tout comme certaines plantes comme le thé vert.
  • Vous avez de la cellulite et faites de la rétention d’eau : il vous faut donc éliminer de l’eau et des graisses. La reine des prés est parfaite pour drainer l’eau qui se trouve dans les capitons en diminuant par ce biais l’aspect peau d’orange de la cellulite. L’huile essentielle de citron élimine l’eau du corps et déstocke les graisses.

Vous pouvez, bien évidemment, combiner plusieurs de ces éléments pour vous permettre d’arriver au meilleur résultat. L’important est de correctement cibler le(s) problème(s) afin de les traiter de la manière la plus adéquate possible.

    Les huiles essentielles « minceur » efficaces pour vous aider à redessiner votre silhouette    

 

Les plus efficaces sont les huiles essentielles suivantes:

 

Huile essentielle de poivre noir (Piper nigrum)

Huile essentielle de poivre noir (Piper nigrum)


Propriétés : parfaite stimulante digestive, elle active foie, pancréas et estomac. Elle est également un puissant diurétique. Elle se trouve être un bon anti-inflammatoire, anti-infectieux et un puissant chauffant et tonique général. Elle s’utilise pour les envies et fringales diverses : chocolat, alcool, tabac... Elle est préconisée pour de nombreuses addictions telle que la boulimie.


Utilisations : une goutte d’huile essentielle de poivre noir dans une cuillerée d’huile d’olive (maximum 2 fois par jour) ou sur un comprimé neutre ou simplement respiré par le flacon à deux reprises aide à diminuer les fringales de toutes sortes.

Précautions : dermocaustique, elle doit être diluée dans une huile végétale avant toute application cutanée. Ne pas utiliser chez l’enfant de moins de 12 ans, la femme enceinte ou allaitante. Cette huile essentielle est déconseillée chez les personnes colériques ou impulsives, elle pourrait favoriser une surexcitation.

Fiche produit complète / aller à la boutique

Huile essentielle de citron (Citrus limon)

Huile essentielle de citron (Citrus limon)


Propriétés : parmi ses très nombreuses propriétés, l’huile essentielle de citron est tonique et stimulante générale ainsi qu’un très bon digestif, carminatif (qui stimule les secrétions intestinales et augmente la motilité du tractus digestif) et dépuratif (qui élimine les toxines). Elle peut également s’avérer anti-nauséeuse. Elle est parfaite après un repas copieux ou pour drainer le foie. Coupe-faim reconnu au même titre que tous les agrumes, son odeur aide à combattre les envies de sucre. De plus, elle est antiseptique, antivirale et antibactérienne. C’est un très bon purifiant aérien et corporel de manière générale. Enfin, elle diminue la rétention hydrolipidique : elle est diurétique (augmente le volume d’urines) et déstocke les graisses.


Utilisations : une goutte sur un petit bout de pain après un repas gras. Elle diminue les lourdeurs d’estomac tout en favorisant le drainage hépatique. En plus, elle rafraichit l’haleine !

Précautions : beaucoup moins restrictive que la menthe poivrée pour un usage oral, elle est en revanche dermocaustique et phototoxique : pas d’exposition au soleil après un usage local et pas d’application pure sur la peau (concentration maximum de 3% en dilution dans une huile neutre). La prise concomitante d’anticoagulants et d’huile essentielle de citron est déconseillée. Ne pas utiliser chez la femme enceinte, allaitante et chez l’enfant de moins de 8 ans.

Fiche produit complète / aller à la boutique

Huile essentielle de menthe poivrée (Mentha piperita)

Huile essentielle de menthe poivrée (Mentha piperata)


Propriétés : idéale pour les nausées, vomissements, mauvaise digestion, reflux... C’est également un bon coupe-faim ! Détoxifiante pour l’organisme et stimulante hépato-pancréatique, elle est utilisée dans bon nombre de troubles hépatiques. Stimulante générale et tonique à faible dose, elle est parfaite pour les coups de mou qui s’avèrent assez fréquents en cas de régime.


Utilisations : elle se révèle être une huile essentielle d’exception si elle est utilisée avec précaution. Une seule goutte sur un comprimé neutre rafraichit l’haleine, coupe la faim et aide à digérer. Pour ces indications, elle se marie merveilleusement bien avec l’huile essentielle de citron avec laquelle elle agit en synergie.

Précautions : réservée à l’adulte et l’enfant de plus de 12 ans, elle est également interdite aux femmes enceintes et allaitantes, quel que soit la voie d’utilisation. Par voie orale, elle est également interdite aux personnes âgées, hypertendues et épileptiques qui présentent un risque plus élevé de spasme laryngé et d’étouffement. Elle augmente le risque d’hypothermie et de « grand froid » lorsqu’elle est appliquée sur une trop grande zone. En diffusion et dans le bain, elle doit être utilisée avec beaucoup de parcimonie.

Fiche produit complète / aller à la boutique

Huile essentielle de pamplemousse (Citrus paradisii)

Huile essentielle de pamplemousse (Citrus paradisii)


Propriétés : voilà une huile essentielle polyvalente ! Le pamplemousse favorise la digestion et le fonctionnement optimal de l’estomac. C’est un puissant draineur hépatique qui s’avère également anorexigène et mange-graisses. Bon coupe-faim olfactif comme tous les agrumes, son odeur aide à combattre les envies de sucre. L’huile essentielle de pamplemousse aide à éliminer la graisse et raffermit la peau : elle est idéale pour lutter contre la cellulite.


Utilisations : par voie orale, à raison de 1 goutte 3 fois par jour pour digérer, mincir et drainer le foie. A respirer avec le citron, le poivre noir ou le giroflier pour couper l’appétit ou en massage anti-cellulite diluée dans une huile végétale.

Précautions : ne pas utiliser chez la femme enceinte ou allaitante et l’enfant de moins de 8 ans. Cette huile essentielle est dermocaustique : elle doit être diluée dans une huile végétale avant application cutanée. Elle est aussi phototoxique : pas d’exposition au soleil après un usage local dans les 6h qui suivent l’application.

Fiche produit complète / aller à la boutique

    Un peu de phytothérapie    

 

 

Le konjac (Amorphophallus konjac) : le coupe-faim

Le konjac (Amorphophallus konjac) : le coupe-faim


Les bienfaits : de sa racine est extraite une substance, le glucomannane, qui possède d’étonnantes propriétés. C’est une fibre soluble (ou mucilage) qui peut absorber jusqu’à 100 fois son poids en eau. Une petite quantité ingérée peut ainsi gonfler dans l’estomac de manière spectaculaire et par ce biais couper la sensation de faim. Il réduit donc la quantité de nourriture ingurgitée. De plus, comme il n’est pas assimilé par l’organisme, le glucomannane est totalement hypocalorique. Il diminue aussi, de par sa viscosité, l’absorption des graisses et des sucres dans l’intestin. Il pourrait aussi, avec un régime approprié, agir sur le cholestérol et les triglycérides. Comme beaucoup de fibres, il possède aussi un léger effet laxatif.


Fiche produit complète / aller à la boutique

Le nopal (Opuntia ficus indica) : le capteur de graisses alimentaires

Le nopal (Opuntia ficus indica) : le capteur de graisses alimentaires


Les bienfaits : il capte les graisses qui proviennent de l’alimentation et diminuent leur absorption. Les mucilages qu’il contient provoquent aussi, comme le konjac, une sensation de satiété. Il diminuerait également le taux de mauvais cholestérol et limiterait l’absorption des sucres alimentaires. Il est très utile pour ceux qui aiment le mélange « sucre et graisse » tels que les viennoiseries, beignets, gâteaux, chips, etc… Attention, le nopal doit rester un traitement à court terme car il absorbe tout type de graisses (y compris celles de qualité) et diminue de ce fait l’assimilation des vitamines solubles dans les lipides comme les vitamines A, D E et K.


Fiche produit complète / aller à la boutique

Le théier (Camelia sinensis) : le brûle-graisses

Le théier (Camelia sinensis) : le brûle-graisses


Les bienfaits : il faut d’abord savoir que du thé vert, blanc ou noir ne correspondent pas à des plantes différentes mais bien à des procédés de fabrication et de séchages différents. La grande différence est que les thés verts et blancs ne subissent aucune oxydation. A l’inverse, les thés noirs sont plus ou moins oxydés : ils se conserveront plus longtemps mais ne possèderont plus les propriétés anti-oxydantes des thés verts ou blancs. Le thé vert, en plus de ces propriétés, favorise la thermogenèse (production de chaleur et donc une dépense d’énergie de l’organisme) et par conséquent l’élimination des kilos superflus. Il diminuerait aussi le taux de cholestérol circulant. Ses propriétés stimulantes (du fait de la caféine qu’il contient) conviennent très bien à un régime qui s’accompagne souvent d’une baisse de tonus.


Fiche produit complète / aller à la boutique

La reine des prés (Spiraea ulmaria) : le draineur anti-cellulite

La reine des prés (Spiraea ulmaria) : le draineur anti-cellulite


Les bienfaits : les flavonoïdes et les dérivés salicylés contenus dans la reine des prés lui confèrent des propriétés anti-inflammatoires et analgésiques. Elle dilate également les vaisseaux sanguins et augmente la diurèse, c’est à dire, le volume des urines. Elle permet donc de lutter contre la rétention d’eau (qui est retenue notamment dans les capitons), les œdèmes et donc la cellulite. Elle constitue par ce biais, un bon complément dans les régimes minceur et dans les pathologies rhumatismales inflammatoires.


Fiche produit complète / aller à la boutique

Le chrome : l’anti-sucre

Le chrome : l’anti-sucre


Les bienfaits : vous avez raison, le chrome n’est pas une plante mais bien un oligoélément (élément indispensable à la vie mais qui doit être présent en très faible quantité). Il fait cependant partie de l’arsenal thérapeutique naturel contre les envies de sucre. Il est en effet indispensable au métabolisme des lipides, glucides et protéines. Il aide à la normalisation du taux de sucre dans le sang en facilitant l’assimilation de celui-ci dans les cellules. En association avec un régime approprié, il aide l’organisme à mieux utiliser les graisses et donc à lutter contre la prise de poids.


Fiche produit complète / aller à la boutique

 

  Quels sont les apports caloriques journaliers nécessaires ?   

Quels sont les apports caloriques journaliers nécessaires ?

Quels sont les apports caloriques journaliers nécessaires ?

Pour réaliser un régime au naturel, rien de tel qu’un peu de phytothérapie et d’aromathérapie pour nous aider. Il ne faut cependant pas oublier que si nous grossissons, c’est à cause d’une équation très simple : nos apports sont plus importants que nos dépenses énergétique. L’excédent d’énergie est donc stocké par notre corps.
Bien que les apports caloriques adéquats diffèrent pour chacun de nous, nous allons malgré tout vous aider à évaluer vos apports caloriques. Le but est d’évaluer si ces derniers sont trop importants par rapport à vos dépenses énergétiques.
Nos dépenses d’énergie journalières sont principalement divisées en quatre postes principaux :

  • Le métabolisme de base ou dépense énergétique de repos (DER) : c’est l’énergie minimale requise pour vivre, c’est à dire pour que votre organisme fonctionne normalement : digestion, respiration, battements cardiaques... Elle est calculée au repos complet allongé et éveillé. La DER varie très fortement entre les individus (sexe, âge, poids, taille) et représente plus ou moins 65% du métabolisme total.
  • L’activité physique ou niveau d’activité physique (NAP) : tout ce qui fait fonctionner les muscles comme monter les escaliers ou faire 2h de course à pied.
  • La digestion : tout ce qui concerne la digestion des nutriments et aliments que nous ingérons.
  • Thermorégulation : énergie dépensée pour maintenir et réguler notre température corporelle.

L’unité d’apport énergétique la plus fréquemment utilisée est le kcal ou kilocalorie. Voici les apports caloriques nécessaires pour différents types d’individus par jour : un homme moyennement actif a besoin de 2500 kcal d’apport énergétique par jour, une femme moyennement active a besoin de 1800-2000 kcal d’apport énergétique par jour et un sportif de haut niveau peut monter jusqu’à 2800 kcal d’apport énergétique par jour.
Voici enfin l’énergie apportée par 1 gramme de chaque type de nutriment énergétique : 1g de glucide (sucres) nous apporte 4 kcal, 1g de protéines apporte 4 kcal, 1g de lipides (graisses) 9 kcal et 1g d’éthanol (alcool) 7 kcal.
On remarque donc que nous ne contrôlons pas 3 types de dépenses sur 4. Nous avons uniquement un impact sur le NAP ou Niveau d’Activité Physique. Les autres paramètres (digestion, thermorégulation, métabolisme de base) sont gérés par notre corps indépendamment de notre conscient.

Nous ne sommes pas tous égaux devant le métabolisme de base : pour le même nombre de kcal ingérés, tout le monde ne dépense pas la même quantité d’énergie « de base ». Pour le même repas, certaines personnes stockeront donc plus facilement des graisses que d’autres. Certains auront une constitution plus forte, d’autres plus mince.
Un sportif de haut niveau a besoin de plus d’apports caloriques : il est donc important de faire de l’exercice physique pour augmenter ses dépenses énergétiques !
Le type d’aliment ingéré est très important : il faudra environ deux fois plus d’efforts pour dépenser 1 gramme de graisse ou d’alcool que 1 gramme de protéine ou de sucres. Mangez donc équilibré !

 

Cure minceur : attention aux pièges !

Cure minceur : attention aux pièges !

Que l’on soit franchement en surpoids ou que l’on cherche simplement à perdre quelques kilos disgracieux avant l’été, les régimes super restrictifs sont rarement une bonne idée. Une évolution rapide est généralement improductive à long terme. Certes vous perdez des kilos rapidement, en revanche votre organisme (en manque de calories durant ce régime) va stocker la moindre trace de graisse ou de sucre ingérée afin d’anticiper une potentielle future « pénurie ». Pour tenir le coup, il va donc augmenter sa sensibilité aux graisses et aux sucres. Ainsi, dès que votre régime sera terminé, votre organisme ultra sensibilisé stockera plus facilement toute calorie ingurgitée et vous reprendrez du poids bien plus vite que prévu.

Il est aussi important d’agir très tôt dès l’enfance : les cellules adipeuses (celles qui stockent la graisse) qui se forment de manière précoce dans la vie sont très difficiles à éliminer à l’âge adulte. Il faut donc au plus tôt apprendre à l’enfant à avoir une alimentation saine, équilibrée et à faire du sport régulièrement.

Attention également aux laxatifs et aux médicaments qui réduisent l’absorption des graisses ingérées. Certes efficaces sur la perte de poids, ils peuvent sur du long terme entrainer une carence en certains nutriments. En effet, les laxatifs engendrent une augmentation de la motilité intestinale qui empêche certains nutriments d’être absorbés correctement. Les médicaments qui réduisent l’absorption des graisses, réduisent par la même occasion l’absorption des nutriments qui ont besoin des graisses pour passer la barrière intestinale, c’est notamment le cas pour les vitamines A, D, E et K. L’absorption de certains médicaments peut aussi s’avérer impactée.

Les préparations magistrales préparées sur ordre du médecin par votre pharmacien sont souvent bien complètes et efficaces. Attention cependant, de la pseudo éphédrine est parfois ajoutée aux préparations amincissantes (tant en magistrale que dans des gélules vendues sur internet par des sociétés peu scrupuleuses). Dérivé de l’adrénaline, elle fait certes maigrir en accélérant la fonte des graisses mais elle augmente aussi le rythme cardiaque et la tension. Elle peut causer, aux doses normales, irritabilité, insomnies, maux de tête et vomissements par stimulation du système nerveux. A des doses élevées, ces effets secondaires sont d’autant plus importants et peuvent mettre en péril votre santé.

 

 

 

      Astuces au quotidien   

Conseils pour bien manger au quotidien et garder la ligne

Conseils pour bien manger au quotidien et garder la ligne

L’idée n’est pas ici de détailler tous les types de régimes : de weight watchers à Dukan, de la chrononutrition aux régimes hyperprotéinés, du régime anti-inflammatoire du Dr Weil aux régimes détox... Une bonne cinquantaine de régimes différents existent. Ils diffèrent par les aliments qui y sont autorisés, par la vitesse de la perte de poids et par la facilité avec laquelle ils sont suivis par le grand public. Chacun doit y trouver son compte en fonction de son assiduité, de sa capacité, du temps qu’il possède pour cuisiner et des aliments dont il ne peut se passer.

Nous allons ici plutôt vous donner des conseils pour mieux vivre et mieux manger...

  • Ecoutez votre corps : vous n’avez pas faim, ne mangez pas. Sans pour autant sauter un repas, si l’assiette que vous vous êtes servie est trop copieuse, mettez-la dans un récipient et mangez-la le lendemain. Il ne faut pas jeter mais ne vous forcez pas à tout finir si vous arrivez à satiété : c’est en dépassant sa sensation de rassasiement et en se forçant à finir que l’on peut prendre du poids.
  • Ne grignotez pas ! Optez en revanche pour une petite collation sucrée vers 16h : un bout de chocolat noir, un yaourt ou un fruit. Le pic d’insuline (hormone qui fait baisser le sucre dans le sang) survient en milieu d’après-midi et vous donne envie de sucre. Cette collation vous permettra de ne pas vous jeter sur les gâteaux apéritifs le soir venu en cuisinant.
  • Mangez comme un roi le matin, comme un prince le midi et comme un pauvre le soir. Le soir est justement le moment où l’on peut se relaxer et manger en famille. Il est évident que vous pouvez manger le soir mais préférez un repas plus léger : des légumes, une soupe, des fibres. Evitez trop de féculents, de graisses et de sucres le soir. Privilégiez chaque type d’aliments à chaque repas (lipides, glucides, protéines) mais en quantités différentes. Préférez manger gras et protéiné le matin mais sans sucres. Mangez protéiné avec des sucres lents le midi. Mangez protéiné et riche en fibres le soir. Légumes et fruits à volonté !
  • Pensez aux antioxydants : les antioxydants que l’on trouve dans la nourriture sont primordiaux pour une bonne immunité et une bonne santé : vitamines A, C et E, sélénium, zinc, polyphénols, ...Où se trouvent ces antioxydants ? Dans tous les aliments colorés : kiwis, oranges, poivrons, choux, carottes, potirons, courges, pamplemousse, épinards, tomates, abricots... Ils renforcent le système immunitaire, aident à diminuer les risques de cancer et sont importants pour les fumeurs qui manquent cruellement d’antioxydants.
  • ... et aux herbes aromatiques ! curcuma, clou de girofle, romarin, thym, gingembre... autant de plantes que de propriétés pour votre santé.
  • Un produit laitier par jour : préférez les laits ou yaourts de soya, de riz, d’amandes de brebis ou de chèvre (bio c’est encore mieux) : moins inflammatoires que le lait de vache.
  • Les huiles vierges sont à l’honneur ! L’huile d’olive : pauvre en oméga, elle contient en revanche des antioxydants et résiste à la chaleur. L’huile de colza : rapport parfait en oméga 3 et 6, elle supporte une chaleur douce. L’huile de noix : bon apport en oméga 3 et 6 mais se consomme toujours à froid.
  • Bien boire : boire en petites quantités et toute la journée de l’eau ou du thé (vert de préférence pour son action détoxifiante).
  • Se dépenser : sachez que nous brûlons dans un premier temps le sucre puis c’est seulement après 30-60 minutes que nous commençons à brûler les graisses.
  • Prendre l’air et bien dormir : les heures avant minuit comptent double d’un point de vue du métabolisme : il vaut donc mieux dormir avant minuit que de s’endormir à 2h du matin et se réveiller à 10h.

Bibliographie

  • Pierre M, Gayet C Ma bible des secrets d’herboriste. Ed. Leduc. S 2016
  • Pierre M la bible des plantes qui soignent. Ed. Du Chêne 2017
  • Baudoux D Les cahiers pratiques d’aromathérapie selon l’école française Vol. 1 pédiatrie, Vol. 2 dermatologie et Vol. 5 grossesse. Collection : l’aromathérapie professionnellement. Ed. 2011
  • Baudoux D et Breda M.L. Huiles essentielles chémotypées. Aromathérapie scientifique. Ed. J.O.M. 2015
  • Baudoux D Guide pratique d’aromathérapie familiale et scientifique. Mes 12 huiles essentielles préférées dans 100 formules très efficaces pour 300 maladies. Ed J.O.M. 2014
  • Baudoux D Guide pratique d’aromathérapie La diffusion. Mes 32 huiles essentielles préférées dans 62 formules à diffuser et à respirer. Ed J.O.M. 2013
  • Festy D Mon abécédaire illustré des huiles essentielles. Ed. Leduc.s 2015
  • Faucon M. Traité d’aromathérapie scientifique et médicale : les huiles essentielles. Fondements et aide à la prescription. Ed. Sang de la Terre 2017
  • Lefief A Le guide complet des huiles essentielles : se soigner avec l’aromathérapie. Ed. ESI 2017



NOTE: Cet article a été rédigé par un pharmacien. Les données qui y sont résumées proviennent de la littérature scientifique et des références citées ci-dessus. Pour un avis médical, en cas de symptômes particuliers ou prolongés, veuillez consulter votre médecin. Lui seul sera à même de réaliser un diagnostic précis et de vous procurer, cas échéant, le traitement le plus approprié.

Articles en relation

Partager ce contenu